Réouverture d’écoles de surf et du spot de St-Leu, bassins de baignade et commercialisation du bouledogue envisagée, annonce le Centre Sécurité Requin

animaux
requin
©Thierry Chapuis

Lors d’une conférence de presse, ce mardi 16 février, le Centre Sécurité Requin a annoncé sa stratégie pour lutter contre la crise en 2021. Il annonce la réouverture d’écoles de surf, du spot de St-Leu, des bassins de baignade et la commercialisation à nouveau envisagée du bouledogue.

Comment continuer à sortir La Réunion de la crise requin en 2021 ? Le Centre Sécurité Requin tenait une conférence de presse, ce mardi 16 février, pour détailler sa stratégie.

Réouverture d’écoles de surf : un message d’espoir

Il annonce la réouverture de trois écoles de surf à La Réunion : Roches noires, Body Bird et l’école de surf de La Réunion. « Cela est possible car nous venons d’ouvrir le dispositif « vigie requin renforcée » sur le spot de Trois Bassins, explique Olivier Tainturier, sous-préfet de Saint-Paul. Trois écoles de surf pourront donc évoluer dans ce cadre. C’est un message d’espoir et nous espérons la renaissance de la filière surf ici à La Réunion ».

Les écoles de surf sont fermées suite à un arrêté préfectoral pris en 2013 au début de la crise requin.

« Sur le spot de surf de la gauche de Saint-Leu, une zone d’expérimentation d’équipements de protections individuelles est ouverte, annonce le sous-préfet. On espère rapidement ouvrir à la compétition internationale cet emblématique gauche de Saint-Leu ».

Crise requin : les nouvelles mesures itw sous-préfet, Olivier Teinturier

 

Bassins de baignade à La Possession et Saint-Leu

Le Centre de Sécurité annonce aussi le projet de création de deux bassins de baignage à la Possession et à Saint-Leu. Du côté de Saint-Paul, une pose de filets est envisagée dans la baie. « C’est un projet en travail avec la mairie de Saint-Paul », précise Olivier Tainturier, sous-préfet.

Vers une commercialisation du bouledogue ?

Le Centre envisage aussi une pêche « loisirs » encadrée et ciblée du requin bouledogue, dont la chair pourrait à nouveau être commercialisée. Avant cela, le CSR va mettre en place un test fiable pour permettre de savoir sous sept jours si la chaire est bonne pour la consommation. Jusqu’à présent, la chair de requin était interdite à la vente à La Réunion à cause de la ciguatera, une toxine jugée dangereuse pour la santé et présente chez le bouledogue.

Le CSR précise aussi que désormais les petits requins tigre ne seront plus pêchés, mais seulement marqués.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

De nouvelles mesures pour sortir de la crise requin à La Réunion