publicité

La Réunion : 17 millions d'euros de fraude aux prestations sociales

Le CODAF, Comité Opérationnel Départemental Anti-Fraude, a présenté son bilan annuel, ce mercredi 19 juin 2019. En 2018, les agents ont décelé 67 millions d'euros de fraude fiscale et 17 millions d'euros de prestations sociales indûment perçues.

© francetvinfo
© francetvinfo
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Comme tous les ans depuis 2008, le CODAF (Comité Opérationnel Départemental Anti-Fraude) de La Réunion a présenté ses résultats de lutte contre les fraudes sociales, fiscales ou économiques en 2018. 
Ce tour d'horizon des opérations menées localement a eu lieu, mercredi à la préfecture, en présence de Jacques Billant, le nouveau représentant de l'Etat sur le département, Eric Tuffery, procureur de La République de Saint-Denis et des principaux dirigeants des forces de l'ordre.
 

Le CODAF a présenté son onzième bilan annuel

© Indranie pétiaye (Réunion la 1ère)
© Indranie pétiaye (Réunion la 1ère)

Les investigations des policiers, gendarmes, douaniers, inspecteurs du travail et magistrats de la Chambre régionale des comptes ont permis de détecter, en 2018, une fraude fiscale de 67 millions d'euros et des fraudes aux prestations sociales pour un montant de 17 millions d'euros. 
Ces opérations du CODAF confirment le décalage entre les idées reçues et la réalité.
 

La fraude sociale reste inférieure à la fraude fiscale 

© francetvinfo
© francetvinfo

Les fraudes sociales (RSA, prestations familiales, arrêts de travail injustifiés et fraude à la CGSS) restent très inférieures au préjudice lié aux impôts des sociétés les plus importantes (évasion fiscale, travailleurs non-déclarés, fraude aux impôts sur les sociétés, non-versement des cotisations sociales et bien sur la fraude à l'impôt sur le revenu). Pour être totalement transparent sur ce sujet sensible, nous devrions faire la distinction entre les grands groupes et les petites et moyennes entreprises. Sans excuser la fraude, certains artisans et petits patrons vivent ou plus exactement survivent grâce à la sous-traitance. Ils sont contraints de réduire leurs frais pour travailler...

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play