publicité

La route du littoral et Grand ilet les derniers points noirs

La déviation par La Montagne pour se rendre dans l'Ouest ou en venir, reste l'énorme difficulté du réseau routier, une semaine après le passage d'Ava au plus près de nos côtes. L'autre difficulté est la route d'Ilet à Cordes où la circulation reste alternée après un éboulis.

© Fabrice Floch (Réunion 1ère)
© Fabrice Floch (Réunion 1ère)
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Il va falloir encore faire preuve patience si vous devez vous rendre dans l'Ouest, ou en venir, en passant par la route de La Montagne. Par chance, cette période de vacances scolaires évite de voir les bouchons s'étirer sur des dizaines de kilomètres. Cependant, il faut compter au moins une heure pour franchir les 44,5 km qui séparent les deux communes. Les habitants du Sud-Ouest et du Sud de l'île ont intérêt à passer par la route des Plaines. Ils gagneront du temps. 
Par chance, la RD 41 est délestée d'une grosse partie du trafic, grâce aux convois de poids-lourds organisés 4 fois par jour entre le Nord et l'Ouest et vice-versa.
© Fabrice Floch (Réunion 1ère)
© Fabrice Floch (Réunion 1ère)
Ilet à Cordes et Takamaka

Les deux autres routes encore victimes d'Ava sont la RD 242, route d'Ilet à Cordes. Un éboulis encombre encore la chaussée. La circulation s'effectue donc par alternat et la RD 53, route de Takamaka, dont la partie sommitale est fermée. Aujourd'hui, comme les jours précédents, seuls, les agents d'EDF peuvent circuler au-delà du PR 14,5.
© infotrafic
© infotrafic

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play