réunion
info locale

Saint-André : encore un policier agressé ! Les syndicats demandent des moyens

faits divers
Commissariat de Saint-André
Commissariat de Saint-André ©Réunion 1ère
Un policier de la Bac a été mordu et frappé par la sœur d’un délinquant durant une interpellation, ce mercredi 14 juin 2017, à Saint-André. Les syndicalistes s’inquiètent de la multiplication des agressions et réclament des moyens.
Mardi après-midi à Saint-André, les policiers de la BAC viennent d’interpeller, non sans mal, un individu de 19 ans et sa sœur de 16 ans. Le jeune homme, déjà bien connu des services judiciaires pour avoir participé à des braquages, vociférait, torse nu, devant des magasins du centre-ville.
À l’arrivée des forces de l’ordre, il avait tout de même eu la présence d’esprit de se délester d’une arme de poing chargé, en la jetant sous des voitures stationnées.
Le délinquant qui n’était manifestement pas dans son état normal était accompagné de deux jeunes filles, dont l’une enceinte.
La plus jeune des deux, sa sœur, a tenté de s’opposer à l’arrestation en se jetant sur l’un des fonctionnaires, le frappant et le mordant.
 
Mordu par la jeune sœur lors de l’arrestation
 
Cette échauffourée a provoqué un attroupement qui a contraint les policiers à utiliser une grenade lacrymogène pour disperser les badauds.
Finalement, placés en garde à vue, le frère et la sœur expliqueront qu’ils n’étaient pas dans leur état normal après avoir consommé de l’artane.
Ils ont été remis en liberté, mais devront s’expliquer devant un juge dans les prochains jours. Le jeune majeur est convoqué devant le tribunal correctionnel le 14 décembre 2017, sa jeune sœur devant le juge des enfants le 14 août 2017.
 
Les syndicats inquiets
 
Mercredi, les policiers ont une nouvelle fois du faire face à un homme très énervé. L’interpellation de l’individu suspecté de violences conjugales a été mouvementée. Non content de résister et de frapper sur les fonctionnaires, le Saint-Andréen a proféré des menaces de mort à l’encontre des représentants des forces de l’ordre.
Avec ces deux agressions sur Saint-André, quatre fonctionnaires ont été victimes de coups lors d’interventions ces derniers jours. Une proximité de faits qui inquiète les syndicats de police. Dans un communiqué le SGP-FO dénonce cette dérive et demande des moyens supplémentaires.