réunion
info locale

Le coup d'envoi de l'éco-technoport de Bois Rouge

économie saint-andré
Technoport Saint-André
©Mairie de Saint-André
Emmanuel Macron à la Réunion, mais aussi Bruno Le Maire. Le ministre de l’Economie est attendu cet après-midi à la Nordev à Saint-Denis pour signer une convention. Convention qui permettra de lancer le projet d’éco-technoport de Bois Rouge

 
Un nouvel espace portuaire à la Réunion, un vieux projet qui va enfin devenir réalité! Le statut de Territoires d’Industrie officialisé ce mercredi à la NORDEV (Saint-André fera partie des 144 "territoires d'industrie", le premier des Outre-Mer) donnera les moyens financiers nécessaires à la CIREST pour lancer la 1ère phase du projet d’éco-technoport de Bois Rouge.
Bruno Le Maire
Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, devrait participer à la signature d'une convention sur les "Territoires d'Industrie" ©Imaz Press Réunion
La phase terrestre, avec à moyen terme, la construction d’un pôle énergétique et industriel basé sur l’exploitation et la valorisation de l’eau océanique profonde une eau froide et à forte valeur nutritive. Cette eau froide et à forte valeur nutritive sera captée à 1000 mètres de profondeur et à plus de 5 kilomètres de la côte.

Une ressource naturelle quasi-inépuisable qui permettra notamment de produire de l’eau potable, de l’électricité et des produits cosmétiques. Elle permettra également de faire de l’aquaculture ou encore du refroidissement industriel, afin d’améliorer le rendement et de limiter l’impact environnemental de la centrale d’Albioma et du futur data center prévu dans le projet.

1 000 emplois directs devraient à terme être créés. Le double, voire le triple, indirects. 

Selon le maire de Saint-André Jean-Paul Virapoullé qui tient particulièrement à ce pôle énergétique et industriel, 240 millions d'euros seront investis dans l'éco-techno-port. 

 
Publicité