Le procès de Jean-Paul Virapoullé renvoyé au 14 octobre dans l’affaire du terrain Moutien

justice saint-andré
Jean-Paul Virapoullé, ancien maire de Saint-André.
Jean-Paul Virapoullé, ancien maire de Saint-André. ©RB / IMAZ PRESS

Jeudi 11 mars, le procès de Jean-Paul Virapoullé est renvoyé au 14 octobre. Jugé en juillet pour prise illégale d’intérêts dans l’affaire du terrain Moutien, l’ancien maire de Saint-André avait été relaxé par le tribunal correctionnel.

Dans l’affaire du terrain Moutien, Jean-Paul Virapoullé sera finalement jugé le 14 octobre prochain. Ce jeudi 11 mars, le procès a été renvoyé. Un renvoi demandé par l’avocat de Jean-Paul Virapoullé en raison de son état de santé. L’ancien maire de Saint-André doit subir une importante opération chirurgicale du cœur.

Relaxé en juillet dernier

En juillet dernier, Jean-Paul Virapoullé était devant le tribunal correctionnel pour prise illégale d'intérêts dans l'affaire du terrain Moutien. L’ancien maire de Saint-André avait été relaxé. Le tribunal avait pourtant requis 50 000 euros d'amende contre Jean-Paul Virapoullé. Le procureur de la République avait donc fait appel de cette relaxe.

Le terrain appartenait à une cousine

La justice reproche à l’ancien maire d’être intervenu en 2019 dans l’acquisition d’une parcelle de terrain avec maison d’une superficie de 5 600 m2 pour un montant de 1,45 millions.

Cet achat de la propriété de la famille Moutien est controversé car le terrain appartenait à l’origine à une cousine de la famille Virapoullé. Joé Bédier, actuel maire de Saint-André, mais à l’époque membre de l’opposition, avait saisi le parquet de Saint-Denis.