réunion
info locale

Saint-André : les soignants de l’EHPAD "village 3ème âge" dénoncent leurs conditions de travail

social saint-andré
grève soignants ehpad village 3e age de Saint André
Les soignants de l'EHPAD village 3ème âge de Saint-André dénoncent leurs conditions de travail. ©Géraldine Blandin
Un nouveau débrayage des soignants de l’EHPAD village 3ème âge de Saint-André. Ils dénoncent une nouvelle fois leurs conditions de travail et le manque de personnel.
Pendant une heure, ils ont cessé de travailler. Mercredi, les soignants de l'EHPAD "village 3ème âge" de Saint-André, ont une nouvelle fois dénoncé leurs conditions de travail et le manque de personnel. L’établissement compte 109 lits et 60 employés, dont une trentaine de soignants qui n'en peut plus.
 

Troisième débrayage 

Ils se disent fatigués et à bout de nerfs, "seul l’amour du métier fait tenir". Les 4 et 18 juillet dernier, ils se sont déjà mobilisés à deux reprises pour demander à travailler dans de meilleures conditions.

"Nous sommes trois à nous occuper des personnes, alors que nous devrions être quatre. Nous travaillons six jours sur sept et les absences et arrêts ne sont pas remplacés", explique Jessica Mussard, Aide Médico Psychologique et secrétaire de la CGTR Saint-André.
 

Manque de dotations pour embaucher 

Le personnel dénonce également un manque d'écoute et de respect de la part de la direction de l’EHPAD. De son côté, la direction se défend et explique que "le problème est nationa". "Le ratio est soignants/malades est de trois minimum. Le problème est national, nous n’avons pas de dotations pour embaucher davantage", affirme Sophie Cachaux, la directrice de l'EHPAD village 3ème âge de Saint-André.

En métropole, le ratio est de 60 soignants pour 100 résidents. A La Réunion, il est de 90 soignants pour 100 résidents.
 
Publicité