Saint-André : un rassemblement de combats illégaux dégénère dans le quartier Fayard

violence saint-andré
violence combats illégaux quartier Fayard Saint-André 310521
©Laurent Figon

Quatre individus ont été interpellés dans la nuit de samedi à dimanche pour avoir participer aux combats clandestins organisés ce week-end à Saint-André, dans le quartier Fayard. Ils pourraient être jugés prochainement devant le tribunal correctionnel.

Samedi soir, une centaine de jeunes se sont réunis dans le parc de jeu du quartier Fayard à Saint-André pour assister à des combats illégaux. La police est intervenue et des affrontements ont éclaté. Des blessés sont à déplorer du côté des participants et de celui des forces de l’ordre.

Le reportage de Réunion La 1ère :

Un rassemblement de combats illégaux dérape à Fayard

 

Ces combats sont intolérables ", c’est le message du maire de Saint-André, Joé Bédier, qui reconnait quand même ne pas avoir une baguette magique. Deux collectifs mahorais condamnent également ces combats illégaux. Le Collectif Ré-MaA, Résistance Réunion/Mayotte en action, et le collectif de Mayotte En Sousfrance ont condamné le rassemblement et ses organisateurs.

violence combats illégaux quartier Fayard Saint-André 310521
©Laurent Figon

Un rassemblement illégal

D’après ces collectifs, des individus provenant de Mayotte auraient organisé un rassemblement illégal dans le quartier Fayard, à Saint-André. Selon leurs informations, il s’agirait d’un "murengué", boxe traditionnelle mahoraise, alors que des mesures restrictives, de couvre-feu et d’interdiction de rassemblement notamment, par les autorités.

" Il est inacceptable que des comportements irresponsables et irréfléchis puissent venir provoquer de nouveaux conflits entre les Mahorais vivant à La Réunion et les Réunionnais. "

Le Collectif Ré-MaA & le collectif Mayotte En Sousfrance

 

Quatre individus ont été interpellés par la police. Ils devraient être jugés prochainement devant le tribunal correctionnel. Pour les deux collectifs, les organisateurs et les participants doivent être sévèrement punis.

violence combats illégaux quartier Fayard Saint-André 310521
©Laurent Figon

Un phénomène grandissant

Depuis quelques semaines, des combats illégaux sont ainsi organisés dans plusieurs communes de l'île. Un nouveau phénomène qui inquiète les forces de l’ordre. Mickaël Hoareau, secrétaire régional UNSA-Police, déplore le fait que les agents de police aient été pris à partie lors d’un rassemblement qui n’était pas autorisé.

Combats illégaux à Saint-André itw Mickaël Hoareau, secrétaire régional UNSA Police ©Réunion la 1ère