Un concours culinaire organisé avec des gramounes à l’AFPAR à Saint-André

société saint-andré
Lutte contre le gaspillage alimentaire avec les jeunes de l'AFPAR en binôme avec des anciens
Lutte contre le gaspillage alimentaire avec les jeunes de l'AFPAR en binôme avec des anciens ©Laurent Figon
En cette semaine bleue, un concours était organisé avec des gramounes, ce mardi 4 octobre, dans les cuisines de l'AFPAR à Saint-André. L’objectif : les sortir de leur quotidien.

"On va manger un carri poulet ce midi, on prépare aussi un gratin de chouchou, et le grain rouge est en train de cuire", détaille Mario Nourry, élève à l’AFPAR.

En cette semaine bleue, un concours était organisé avec des gramounes, ce mardi 4 octobre, dans les cuisines de l'AFPAR à Saint-André. Le but était avant tout de sortir les personnes âgées de leur quotidien avec les apprentis cuisiniers en formation. Ensemble, ils ont formé des binômes pour ce concours. 

Un esprit "bon enfant"

"Je suis contente car je vois un peu de monde, et ça fait plaisir", explique Georgette Grondin, âgée de 80 ans et "habituée à faire sa cuisine". Ce concours culinaire était organisé dans un esprit "bon enfant" et ce moment de partage est savouré par les gramounes comme les apprentis.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

En cette semaine bleue, un concours culinaire a été organisé avec des gramouns dans les cuisines de l'AFPAR de Saint-André

Echange de savoir-faire

"Tout le monde montre son savoir-faire", apprécie Germaine Boyer, 67 ans. "Il y a des échanges, comme par exemple sur les racines et ce qu’ils pourront en faire dans leur pratiques quotidiennes", remarque David Glamport, formateur à l’AFPAR, et disciple d'escoffier.

Pour Arnold Jaccoud, psycho sociologue, "il s’agit aussi de démontrer que nous avons à apprendre de nos ainés et notamment dans le domaine culinaire".