publicité

Jocelyn Fruteau, un pompier engagé sur les pas de Jean-Paul II

Pompier lors de la venue de Jean-Paul II à La Réunion en mai 1989, Jocelyn Fruteau a été profondément marqué par la bénédiction du pape. Présent à ses obsèques et à sa canonisation à Rome, il est aujourd'hui à la tête de la Fraternité missionnaire Jean-Paul II à La Réunion. Dévouement et dévotion.

Depuis la visite du pape à La Réunion, Jocelyn Fruteau a décidé de cheminer avec Jean-Paul II en s'engageant dans une action laïque au service de l'église. © Loïs Mussard
© Loïs Mussard Depuis la visite du pape à La Réunion, Jocelyn Fruteau a décidé de cheminer avec Jean-Paul II en s'engageant dans une action laïque au service de l'église.
  • Par Lois Mussard
  • Publié le
« Je devais avoir 27 ans lorsque Jean-Paul II est entré dans ma vie… » Les yeux brillants, Jocelyn Fruteau se souvient qu’il était jeune sapeur-pompier appelé en renfort le jour de la célébration prévue à la Trinité à l’occasion de la venue du pape à la Réunion.
Pour installer le poste médical mobile, il était arrivé de bonne heure ce 2 mai 1989. Avec ses collègues, ils dressent la tente, préparent le matériel de ranimation, sortent les lits de camp… « Ce sont les réflexes professionnels qui ont primé ce jour-là. On s’attendait à rencontrer un homme de Dieu, mais le plus important pour moi c’était de rester concentrer sur ma mission d’assistance et d’aide à la population… »
 

 Plus d’un quart de la population de l’île était réunie au même endroit"


Il faut dire qu’avec une foule attendue de plus de 100 000 personnes venues de toute l’île, les secouristes se sont préparés à toute éventualité. « Plus d’un quart de la population de l’île était réunie au même endroit, vous vous imaginez ce que cela représente… » explique le solide gaillard rompu à l’exercice, conscient des implications en matière de sécurité et de logistique.

Pourtant malgré un soleil de plomb, malgré un terrain pas forcément adapté à la situation, Jocelyn Fruteau se souvient que ses collègues et lui n’ont pas eu à gérer de lourdes interventions. Tout au plus quelques cas de déshydratation, d’insolation et de malaises vagaux…

En revanche, le sapeur-pompier a eu la nette sensation d’avoir été « touché » par la grâce de Jean-Paul II. «Lorsqu’il nous a béni, j’ai eu le sentiment de recevoir de la lumière. Puis il y a eu son message en créole… Pa beswin la pèr… C’est comme si nous étions venus exprès recevoir ce message alors que nous n’en avions pas conscience !»
 

Touché par le charisme de Jean-Paul II


La transformation est radicale. Jocelyn Fruteau voue depuis ce jour-là une attirance quasi mystique à celui qu’il considère comme le représentant le plus charismatique de son père spirituel. De prières en prières, de retraites en méditations, d’engagements en engagement au sien de sa paroisse, il a suivi un chemin de plus en plus marqué, jusqu’au jour de la mort de Jean-Paul II le 2 avril 2005.     
 
Présent à Rome pour les obsèques et pour la canonisation de Jean-Paul II, Jocelyn Fruteau garde en mémoire des moments d'une ferveur intense. © Loïs Mussard
© Loïs Mussard Présent à Rome pour les obsèques et pour la canonisation de Jean-Paul II, Jocelyn Fruteau garde en mémoire des moments d'une ferveur intense.

« Lorsque j’ai appris la mort de Jean-Paul II je souhaitais me rendre à Rome pour assister à ses obsèques mais je n’en avais pas les moyens financiers. J’ai demandé au Seigneur de m’aider s’il était en accord avec ce projet. C’est alors qu’un chef d’entreprise m’a proposé de prendre en charge mon déplacement et d’aller à Rome pour représenter La Réunion… C’est comme ça que l’aventure a réellement commencé». Les démarches administratives s’enchaînent rapidement et tous les obstacles se dénouent avec une facilité qui surprend Jocelyn Fruteau. Le pompier obtient une permission et s’envole quelques heures après pour la basilique Sainte-Croix de Jérusalem, où il sera hébergé à l’occasion de son premier séjour à Rome.    

Le 8 avril 2005, comme les 500 000 pèlerins massés sur la Place St-Pierre et sur la Via Della Conciliazione et les 600 000 autres dans les rues avoisinantes devant les écrans géants, Jocelyn Fruteau vibre à l’unisson avec les acclamations de la foule « Santo subito » (ndlr : expression italienne signifiant « saint tout de suite » ou encore « canonisez-le tout de suite ») pour demander la reconnaissance de Jean-Paul II comme un saint de l’Eglise.
 
Jocelyn Fruteau a parrainé Charles Antoine Durand, un ancien ingénieur en aéronautique à Airbus, qui a choisi de devenir prêtre au sein de la Fraternité missionnaire Jean-Paul II. © Loïs Mussard
© Loïs Mussard Jocelyn Fruteau a parrainé Charles Antoine Durand, un ancien ingénieur en aéronautique à Airbus, qui a choisi de devenir prêtre au sein de la Fraternité missionnaire Jean-Paul II.

Le Réunionnais se rapproche par la suite d’un groupe de religieux basé à Fréjus dans le sud de la France. Marqué par le charisme de Karol Jozef Wojtyla, Jocelyn Fruteau souhaite s’engager sur les pas de Jean-Paul II en intégrant la fraternité qui lui est dédiée. C'est là qu'il parraine Charles Antoine Durand, un jeune ingénieur en aéronautique travaillant pour Airbus à Toulouse. 
"Du jour au lendemain, le Seigneur m'a appelé. J'avais le souhait profond de m'engager pour apporter sa parole au-delà des frontières de l'Hexagone. J'ai donc choisi de devenir prêtre au sein de la Fraternité Missionnaire de Jean-Paul II où j'ai rencontré Jocelyn... "  confie le jeune prêtre originaire de Pau, de passage à La Réunion. 
 

Une nuit de prière sur le pavé de la place Saint-Pierre


La foi des deux hommes les réunit en avril 2014 pour la canonisation du Saint-Père. Arrivés la nuit, quelques heures avant la cérémonie, avec les autres membres de leur fraternité, ils dorment sur le pavé de la Place St-Pierre après une veillée de prière dans l'attente de l'événement.    

"Ce fut un moment d'une grande intensité" confie Jocelyn Fruteau, "Imaginez... Sur la place Saint-Pierre, devant des milliers de pèlerins, les Bienheureux Jean-Paul II et Jean XXIII. Sur l'estrade, le pape François célèbre la cérémonie. A un moment il va à la rencontre du pape émérite Benoît XVI pour lui donner l'accolade... J'en ai encore les frissons... "  raconte le Réunionnais. 

La canonisation de Jean-Paul II n'a eu pour effet que d'accentuer encore un peu plus sa démarche. Durant ses temps de libre, le sapeur-pompier développe depuis le rayonnement de Volkan Do Fé 974, l'antenne réunionnaise de la fraternité missionnaire Jean-Paul II. Elle est basée dans l'est, à l'église de Sainte-Anne.
 
C'est à l'église de Sainte-Anne que Volkan Do Fé 974, l'antenne réunionnaise de la fraternité missionnaire Jean-Paul II, a été établie. Elle compte aujourd'hui 200 bénévoles environ. © Loïs Mussard
© Loïs Mussard C'est à l'église de Sainte-Anne que Volkan Do Fé 974, l'antenne réunionnaise de la fraternité missionnaire Jean-Paul II, a été établie. Elle compte aujourd'hui 200 bénévoles environ.

Ce samedi 27 avril 2019, cinq ans après la cérémonie au cours de laquelle Jean-Paul II a rejoint le cercle des saints de l'Eglise, La Réunion commémorera un autre anniversaire. Celui de sa venue dans l'île. Trente ans après, Jocelyn Fruteau sera là, avec les 200 bénévoles de son association, pour rendre hommage à la mémoire de Karol Jozef Wojtyla aux côtés des pèlerins de toute La Réunion. 

Sur le même thème

  • religion

    Saint-Benoît : défilé haut en couleur du Cavadee

    Un défilé aux couleurs chatoyantes a envahi les rues de Saint-Benoît, ce matin. Plusieurs centaines de pénitents ont participé à la grande procession du Cavadee. Les fidèles ont débuté leur procession à 4h30, au radier de la Rivière des Roches.
     

  • religion

    Ramadan : le commencement d’un mois sacré

    C’est la fin de l’attente pour les musulmans de La Réunion. La Lune a été aperçue ce lundi soir à Saint-Leu, Saint-Pierre et Saint-Louis. Les fidèles peuvent donc entamer le mois de jeûne ce mardi 7 mai.

  • religion

    Vierge Noire : traditionnelle messe du 1er mai

    Plusieurs centaines de fidèles se sont rendus sur le site de la Vierge Noire pour assister à la traditionnelle messe du 1er mai, célébrée par Monseigneur Aubry. Le moment pour les croyants de demander à la Vierge de leur accorder grâces et miracles.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play