Législatives: Patrice Selly présente le projet du parti "Banian" à ses militants

élections saint-benoît
Patrice Selly
©Réunion La 1ère
Banian, "Bâtir notre île Ansanm", est le parti politique lancé par Patrice Selly en fin d'année dernière. Ce matin, il présentait à ses militants le projet du parti en vue des prochaines échéances électorales, notamment les législatives.

Le 11 décembre 2020, Patrice Selly lançait, dans son fief de Saint-Benoît, un nouveau parti politique nommé Banian, "Bâtir notre île Ansanm." L'édile voulait prendre ses distances de son ancien mouvement, le PS. Un nouveau parti qui ambitionne de "construire un nouveau modèle réunionnais."

 

Ce matin, c'est avec les élections législatives et présidentielles en ligne de mire que le chef du parti a présenté les grands axes qui seront mis en avant par les candidats du parti Banian. Parmi les grands thèmes proposés : 

  • la suppression de l'amendement Virapoullé qui est "un vrai frein au développement économique et social de l'île."
  • favoriser l'embauche dans les entreprises privées en utilisant les leviers fiscaux
  • faire en sorte que le Ministère des Outre-mer soit dédié à la gestion de la carrière des fonctionnaires ultramarins
  • plafonner la présence des fonctionnaires réunionnais dans l'Hexagone à 10 ans

Le reportage de Réunion La 1ère :

 

L'insécurité, un thème d'actualité, notamment à Saint-Benoît

S'il est un sujet qui sera au coeur des débats lors des prochaines élections, c'est bien sûr l'insécurité. Saint-Benoît a été le théâtre de violences urbaines mercredi soir. Plusieurs personnes ont été interpellées dont un mineur. 

 

Pour Patrice Selly, l'insécurité est un sujet d'actualité brûlante qui demande un renforcement "de la prévention et de la sécurisation."

Rien ne pourra se faire s'il n'y a pas aussi ce volet répression et sanction, notamment quand il s'agit de mineurs délinquants.

Patrice Selly, maire de Saint-Benoît

 

Le maire de Saint-Benoît persiste et signe : "il faut sanctionner les parents qui ont fait preuve de négligence."

L'insécurité à Saint-Benoît était également le thème d'une conférence de presse tenue ce matin par Jean-Hugues Ratenon. L'actuel député France Insoumise de la 5ème circonscription a participé à une patrouille de gendarmerie la nuit dernière à Bras-Fusil et selon lui la situation est grave. Il fait des propositions.

Le reportage de Réunion La 1ère :

 

Une primaire pour la 5ème circonscription pour le parti Banian

Patrice Selly a, par ailleurs, annoncé ce matin qu'une primaire aurait lieu entre les candidats potentiels du parti Banian pour la 5ème circonscription. En effet, selon le chef du parti, plusieurs personnes auraient annoncé vouloir tenter l'aventure des législatives. Pour le maire de Saint-Benoît, il est naturel que les adhérents de Banian puissent "voter pour celui qui portera leur voix." 

En organisant des primaires, le chef du parti Banian laisse aussi "la porte ouverte pour ceux qui se reconnaissent dans le projet Banian" et qui voudraient, eux aussi devenir candidat. 

Patrice Selly ne sera pas candidat

Interrogé sur un possible candidature, Patrice Selly a indiqué qu'il ne sera pas candidat aux prochaines échéances électorales. 

Je ne suis pas candidat (...) j'ai d'autres fonctions, d'autres mandats qui m'occupent déjà beaucoup.

Patrice Selly, maire de Saint-Benoît

 

Patrice Selly souhaitent surtout promouvoir le parti Banian et voir émerger de nouveaux talents politiques.