Municipales 2020 : dann ker Saint-Benoît [DATA]

élections saint-benoît
Mairie de Saint-Benoit
©Imaz Press Réunion
Bien qu’elle soit l’une des plus anciennes communes de l’île et la seconde plus grande en termes de superficie, Saint-Benoît ne figure pas parmi les plus peuplées. Elle accueille en effet près de 38 000 habitants sur un territoire de plus de 229 km².
Saint-Benoît compte parmi les plus anciennes communes de l’île avec Saint-Paul et Saint-Denis. Elle est aussi la seconde plus grande en superficie, son territoire s’étendant sur 229,6 km².

Sa population est de 37 759 habitants, d’après le dernier recensement effectué par l’Insee en 2017, soit près de 166 habitants par km².

En 50 ans, le nombre de Bénédictins a presque doublé, passant de 19 492 en 1968 à 38 142 en 2016.

 

Plus d’1/4 des bénédictins a moins de 14 ans


Plus d’un bénédictin sur 4 a moins de 14 ans, ils sont ainsi 9 979 enfants, dont 4 870 sont scolarisés dans les 24 écoles maternelles et primaires de la commune. Plus généralement, 47,3% de la population a moins de 30 ans, 14,2% a plus de 60 ans, parmi lesquels 3,9% de plus de 75 ans.

Trois ménages bénédictins sur quatre sont des familles, et 26,2% d’entre elles sont monoparentales. Sur la commune, 3 081 personnes vivent seules, soit 22,8% des habitants. Chez les plus de 80 ans, la part monte à 28,5%.

 

3,7 fois plus de logements en 50 ans


A Saint-Benoît, le nombre de logements a été multiplié par 3,7 en 50 ans. De 4 127 habitations en 1968, la commune est passée à 15 287 logements en 2016. La moitié des ménages bénédictins ont emménagé au cours de 10 dernières années.

Si les Bénédictins privilégient les maisons comme type d’habitation, les appartements représentent tout de même 30% des logements. 54,1% sont propriétaires et 42,5% sont locataires du logement qu’ils occupent.

 

39% de chômage, 47% de pauvreté


Sur 24 591 habitants de 15 à 64 ans, 64,5% sont actifs dont 39,4% ont un emploi. A Saint-Benoît, le taux de chômage atteint 38,9%, mais il grimpe à 60,6% chez les hommes de 15 à 24 ans, et 65% chez les femmes des mêmes âges.

Parmi les actifs, 37,1% sont employés, 25,4% exercent des professions intermédiaires et 17,1% sont ouvriers. Les cadres représentent 10,3% des actifs, les artisans, commerçants et chefs d’entreprise compte pour 5,8% et les agriculteurs pour 4,2%.

En 2018, 212 entreprises ont été créées à Saint-Benoît. Elles l’ont été pour 43% dans les services marchands aux entreprises et aux particuliers, pour 37,3% dans le commerce, le transport, l’hébergement et la restauration, pour 15,6% dans la construction et pour 4,2% dans l’industrie.

A Saint-Benoit, 20% des ménages fiscaux sont imposés. La commune connaît un taux de pauvreté de 47%. Chez les trentenaires, un bénédictin sur 2 est au chômage, chez les moins de 30 ans ils sont 66%.

 

4,5% des actifs empruntent les transports en commun


Sur 13 507 ménages, 65,8% possèdent au moins une voiture. Des 9 797 actifs bénédictins, 61,3% travaillent sur la commune. Pour se rendre au travail, qu’il soit dans la commune ou en dehors, 82,2% des actifs utilisent un véhicule motorisé, 9,2% marchent à pied et 4,5% empruntent les transports en commun.

Les Bénédictins qui empruntent les transports en commun disposent du réseau de bus Estival de la Cirest. Saint-Benoit est l’une des 6 communes de la Cirest avec La Plaine-des-Palmistes, Salazie, Saint-André, Sainte-Rose et Bras-Panon.

 

26 528 électeurs en 2014, 27 901 inscrits en 2020


Lors des dernières élections de 2014, les Bénédictins avaient renouvelé le mandat de maire de Jean-Claude Fruteau. Ce derneir avait ainsi recueilli 45% des voix exprimées, devant Jean-Luc Julie et ses 37,75%, et Tarek Dallel, 17,23%. 33,23% des 26 528 Bénédictins inscrits sur les listes électorales s’étaient abstenus.

Les 15 et 22 mars 2020, les 27 901 Bénédictins inscrits sur les listes électorales sont appelés à se rendre dans les 42 bureaux de vote de la commune pour désigner leurs 39 conseillers municipaux.

 

Les maires de Saint-Benoit depuis 1938

 
  • 2008 : Jean-Claude Fruteau (PS)
  • 2001 : Bertho Audifax (UDF puis UMP)
  • 1999 : Philippe Le Constant (PS)
  • 1983 : Jean-Claude Fruteau (PS)
  • 1977 : David Moreau (RPR)
  • 1971 : André Duchemann
  • 1956 : David Moreau (UNR puis UDR)
  • 1947 : Jean Champierre de Villeneuve
  • 1946 : Léopold Ycare
  • 1938 : Alexis Champierre de Villeneuve (MRP)
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live