NRL : poussière, bruit… des nuisances jusqu’à Sainte-Anne

écologie saint-benoît
NRL route du littoral chantier stockage andains Sainte-Anne 201120
©Willy Fontaine
Ce n’est pas le chantier de la NRL lui-même qui est en cause, mais celui du stockage des andains destinés à sa réalisation du côté de Sainte-Anne. Riverains et agriculteurs subissent d’importantes nuisances depuis plusieurs mois. Une pétition a été lancée pour sonner l’alerte.
Des milliers de tonnes de roches sont encore nécessaires pour achever la partie en digue du chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Des roches ou plutôt des andains. En effet, faute de carrière à Bois-Blanc, notamment, l’option des andains a finalement été retenue. Des andains présents dans les champs principalement
 

D’importantes pertes pour les agriculteurs

Jean-Hugues Grondin est producteur de fruits de la passion à Sainte-Anne. Ces trois dernières années, il estime avoir perdu 80% de sa production à cause de la poussière générée par le chantier de stockage d’andains situé à proximité.
 
NRL route du littoral chantier stockage andains Sainte-Anne 201120
©Willy Fontaine
Une poussière qui s’accumule sur les bâches de ses serres, ne laissant plus passée la lumière nécessaire au développement de ces fruits. Une poussière qui, quand elle est mélangée à l’eau de pluie, forme un champignon. Ce dernier tombe sur les fleurs de fruits de la passion et empêche leur développement également.

Joseph-Klébert Grondin, son voisin, et frère, est éleveur de lapins. Lui estime ses pertes à près de 60% de son cheptel. Il a constaté des effets sur ses animaux, comme davantage d’avortements des mères, des difficultés pour allaiter. Parfois même, elles mangent leurs petits, dit-il. Les deux professionnels accusent donc de lourdes pertes de production , et donc de revenus.
 
NRL chantier d'andains Sainte-Anne élevage de lapins 201120
©Willy Fontaine
 

Des nuisances pour les riverains

Une trentaine de riverains a lancé une pétition contre cette zone de stockage d’andains destinés à la construction de la Nouvelle Route du Littoral. La famille Legros, située à proximité immédiate du chantier, se plaint de nuisance sonore importante, mais aussi de la poussière et de ses conséquences sur la santé.

Sollicitée la mairie de Saint-Benoît renvoie aux compétences des services de l’Etat. La DEAL donnera une réponse prochainement sur ce dossier. Le propriétaire du chantier de stockage assure, pour sa part, bénéficier des autorisations nécessaires et respecter la réglementation. Selon lui, le chantier s’arrêtera d’ici 3 à 4 mois.

Reportage de Réunion la 1ère.
Quand un chantier d’andains impacte les récoltes ©Réunion la 1ère
Les Outre-mer en continu
Accéder au live