réunion
info locale

Saint-Benoît : baignade interdite au Bassin Bleu en raison de travaux de curage

travaux publics saint-benoît
Des travaux ont lieu au Bassin Bleu.
Des travaux ont lieu au Bassin Bleu. ©Henry-Claude Elma
Depuis ce mercredi 16 janvier, la baignade est strictement interdite au Bassin Bleu à Saint-Benoît. Des travaux de curage vont commencer et vont durer une dizaine de jours. En revanche, l'aire de pique-nique reste accessible.
 
La baignade est désormais interdite dans le Bassin Bleu, à Saint-Benoît, suite à un arrêté préfectoral. Dans les jours à venir, des travaux de curage seront réalisés afin de redonner tout son charme à ce site considéré comme l’un des plus beaux de l’île.

Très apprécié en période de fortes chaleurs et pendant les vacances scolaires, le Bassin Bleu est pourtant sensible. Depuis le passage de Fakir en avril 2018 et à chaque crue, des roches s’accumulent dans les profondeurs. "Il y avait trop de galets, on ne pouvait plus nager du tout. Un marmaille pouvait nager, mais un adulte non", déplore un habitué du site, Louis-Expédit Beaupatre.
 
Des travaux ont lieu au Bassin Bleu.
Des travaux ont lieu au Bassin Bleu. ©Henry-Claude Elma
 

Les travaux

Après une mobilisation d’un collectif d’habitants de Sainte Anne via les réseaux sociaux, la mairie de Saint-Benoît a décidé de vider le bassin de ses envahisseurs rocheux. Aujourd’hui, le bassin a perdu entre 2 et 2,5 mètres de fond. "Il faut qu’on creuse, car il y a des galets quand la rivière coule. Au fur et à mesure, le bassin rétrécit, explique Maurice Philéas, l’un des ouvriers présent sur le chantier. Il faut le creuser sur 2,5 mètres sur 12 mètres".

Une tractopelle est actuellement à l’œuvre dans la rivière et devrait permettre de retrouver deux à trois mètres de profondeur. Les roches récupérées serviront à renforcer les berges. Les travaux, sous réserve de conditions climatiques favorables, devraient être terminés d’ici dix jours.

Regardez le reportage d'Henry-Claude Elma et Jacques Payet : 
©reunion


Protéger le site

L’impatience se faisait ressentir chez les habitants du quartier mais la municipalité devait attendre l’autorisation de l’Etat avant de lancer les travaux. "Sur le Bassin Bleu, il y a des oiseaux, des poissons, des espèces rares et protégées, il faut une concertation car on ne peut pas faire n’importe quoi à n’importe quel moment", poursuit Maurice Philéas.
 

Aire de pique-nique accessible

Si on ne pourra plus profiter des eaux limpides de ce coin de paradis avant la fin des vacances, l’aire de pique-nique reste quant à elle accessible. Nul doute qu’habitués et visiteurs retrouveront le chemin du bassin les week end à venir, lorsqu’il aura retrouvé sa belle couleur bleue.
 
Publicité