Saint-Benoît sous la menace d’un couvre-feu

coronavirus saint-benoît
Mairie de Saint-Benoit
©Imaz Press Réunion
Va-t-on vers un couvre-feu à Saint-Benoît ? Alors que l'épidémie de Covid-19 semble se stabiliser dans la plupart des communes, le taux d’incidence a atteint les 150 cas pour 100 000 habitants à Saint-Benoit, où le maire a annoncé la fermeture des bars et débits de boisson la nuit.
La ville de Saint-Benoît se retrouve dans la même situation que la commune de Saint-André le mois dernier. Alors que vendredi dernier, le préfet Jacques Billant faisait état d’une stabilisation de l’épidémie de Covid-19 dans l’île, tout en invitant la population à rester vigilante, le nombre de cas dans la capitale de l’Est y remonte en flèche.

Ce qui fait peser sur Saint-Benoît la menace d’un couvre-feu, mesure qui n’a donc pas encore été prise dans l’île jusqu’à présent. Les chiffres sont pour le moins inquiétants. D’après les données de Santé Publique France, le taux d’incidence dans la commune de l’Est a dépassé les 150 cas pour 100 000 habitants le 2 décembre dernier. Alors que dans les autres communes de l’île, ce chiffre a tendance à baisser.
 
Le taux d'incidence à La Réunion par communes, au 5 décembre 2020
Le taux d'incidence à La Réunion par communes, au 5 décembre 2020 ©Santé Publique France

Dans certains quartiers de la commune, ce chiffre dépasse même les 250 pour 100 000 habitants. Il s’agit des quartiers du centre-ville Rive Gauche et de Bras Fusil. Le maire de Saint-Benoît Patrice Selly a même affirmé  mardi 8 décembre qu’un "quartier affiche un taux d’incidence de 500 pour 100 000 habitants".
 
Le taux d'incidence à Saint-Benoît, au 5 décembre 2020
Le taux d'incidence à Saint-Benoît, au 5 décembre 2020 ©Santé Publique France
 

Une première mesure "de solidarité"

Lors de cette prise de parole sur les réseaux sociaux, Patrice Selly a annoncé la fermeture dès ce mercredi 9 décembre, des bars et débits de boisson, de 18 heures à 7h du matin. Une première mesure prise face à une situation des plus "préoccupante", pour reprendre les propos du maire. Et apparemment approuvée par une partie de la population bénédictine.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :
 
Face à la progression du Covid à Saint-Benoît, le maire Patrice Selly a décidé de fermer les bars et les débits de boissons le soir

Le maire parle d’une "mesure de solidarité". "Nous ne pouvons pas accepter qu’une poignée de personnes mette en danger l’ensemble de la population de Saint-Benoît", conclut-il.

"Cette mesure doit nous permettre de faire baisser le taux d’incidence mais si tel n’était pas le cas, le préfet et moi-même nous serions peut-être amenés à prendre d’autres mesures", a-t-il encore indiqué ce mercredi sur Réunion La 1ère.  Et celui-ci évoque sans détour un possible confinement précédé d’une mesure de couvre-feu.

L'interview de Patrice Selly sur Réunion La 1ère :
 
Covid-19 : Patrick Selly, invité du Journal