Saint-Denis : le proxénète, ses complices et les prostituées chez la juge

La garde à vue de Mohamed Rangila, commerçant de Saint-Denis et proxénète présumé, ainsi que celles des prostituées et de ses complices vont s'achever ce jeudi 15 février 2018, devant la juge d'instruction du tribunal de Saint-Denis. Lundi, les policiers de la Sûreté Départementale ont interpellé 6 personnes, suspectées de gérer ou de profiter des retombées financières d'une villa, transformée en maison close. Cette grande case, située à l'angle des ruelles Pavées et des Anges, aurait servi "d'hôtel de passe" pendant quatre ans. Quatre années qui ont eu raison des nerfs des riverains, lassés du bruit, des "professionnelles" et de leurs clients. 
Les acteurs principaux de ce réseau de prostitution seront mis en examen dans la journée, tous ne devraient pas ressortir libres du palais de justice...
Les Outre-mer en continu
Accéder au live