Défilé du 1er mai : syndicats et mécontents de la politique d’Emmanuel Macron attendus dans les rues de Saint-Denis

emploi saint-denis
Défilé du 1er mai 2022 à La Réunion
"Nos vies valent valent plus que leurs profits" : les manifestants défilent dans la rue de Paris, à Saint-Denis ©Céline Latchimy
C’est le premier rendez-vous social d’Emmanuel Macron depuis sa réélection à la tête du pays. Ce dimanche 1er mai, syndicats et mécontents défilent dans les rues pour célébrer la fête du travail. A La Réunion, c’est à Saint-Denis que le rendez-vous est donné.

Certains observateurs parlent d’un troisième tour social. Après sa réélection à la présidence de la République Emmanuel Macron se retrouve à nouveau face à la contestation venant de la rue ce dimanche 1er mai, jour de célébration de la fête du travail.

Reste à savoir si la mobilisation sera au rendez-vous, et d’autant plus à La Réunion où les dernières manifestations syndicales ont été particulièrement peu suivies ces derniers mois. Reste que cette contestation populaire existe bel et bien au regard des résultats de l’élection présidentielle dans l’île, comme dans plusieurs autres départements d’outre-mer.

Défilé du 1er mai 2022 à La Réunion
Les syndicats s'opposent à la retraite à 65 ans souhaitée par le président Emmanuel Macron ©Céline Latchimy

Quelle réponse au cri de colère des Réunionnais ?

Après avoir voté massivement pour le candidat insoumis Jean-Luc Mélenchon au 1er tour, c’est la candidate d’extrême droite Marine Le Pen qui a été plébiscitée localement. Un "cri de colère", ont chanté en chœur les élus locaux, qu’Emmanuel Macron ne peut pas avoir manqué.

Ce dimanche matin, la jeunesse sera présente aux côtés des syndicats. Une jeunesse qui ne veut laisser aucun répit au président réélu, soutient Rudrick Sautron, le président de l'UNEF Réunion.

Défilé du 1er mai 2022 à La Réunion
Les jeunes présents aux côtés des syndicats ©Céline Latchimy

Préserver les acquis sociaux

"Plus on laisse le temps au gouvernement de s’installer, plus on laisse le temps à la mise en place de nouvelles réformes, sachant que durant les cinq dernières années, on a dû faire face à des réformes qui ont cassé les acquis sociaux et beaucoup attaqué les jeunes, notamment dans l’enseignement supérieur", argumente le représentant étudiant.

Les représentants de salariés lancent également un cri d’alarme. La situation sociale à La Réunion est désastreuse pour le monde du travail, estime l’intersyndicale formée par la CGTR, FO, la FSU, le SAIPER, Solidaires Réunion, l'UNSA et la Fédération générale des retraités de la fonction publique.

Défilé du 1er mai 2022 à La Réunion
Le défilé de l’intersyndicale constituée de la CGTR, FO, la FSU, le SAIPER, Solidaires Réunion, l'UNSA et la Fédération générale des retraités de la fonction publique. ©Céline Latchimy

Contre la retraite à 65 ans

Jacques Bhugon, porte-parole de cette intersyndicale fustige "le passage en force de la réforme de la retraite" par Emmanuel Macron. "Ils veulent faire travailler les gens jusqu’à 65 ans. Aujourd’hui, ils portent une lourde responsabilité, avec le patronat, par rapport à la situation dans les départements d’outremer".

Les syndicats entendent "construire ensemble le rapport de force pour gagner". Ils appellent tous ceux qui ont exprimé leur colère et leur sanction dans les urnes dimanche dernier à venir les rejoindre dans la rue aujourd’hui. Verdict dans la matinée.

Défilé du 1er mai 2022 à La Réunion
Le défilé du 1er mai, c'est toujours l'occasion pour les manifestants de faire passer des messages... ©Hermione Razafinarivo