Grève à Citalis : le réseau toujours en service restreint ce dimanche

social saint-denis
bus citalis 211219
©Laurent Figon (Réunion la 1ère)
La grève à Citalis se poursuit. Le réseau de bus du Nord de La Réunion subit toujours de fortes perturbations. Ce dimanche, plusieurs lignes sont toujours à l’arrêt. Une rencontre avec le maire de Saint-Denis est prévue demain, lundi 23 décembre.
Difficile de circuler en transport en commun dans le Nord de l’île depuis mercredi 18 décembre. Suite à un mouvement de grève du personnel de la Sodiparc, le réseau de bus Citalis est en effet fortement perturbé et fonctionne en service très restreint.
 

Le point pour ce dimanche

Ce dimanche encore, les 80 000 usagers des bus Citalis pourraient rencontrer des difficultés pour se déplacer. Les lignes 10, 11, 12, 13, 14, 15 et 16 ne sont pas desservies. Le transport à la demande Cityker n’est pas en service.

Exceptionnellement :
 
  • 1 bus en circulation sur la ligne 5 de 06h30 à 13h00
  • 1 bus en circulation sur la ligne 6 de 07h00 à 20h00
  • 1 bus en circulation sur la ligne 7 de 07h00 à 20h00
  • 1 bus en circulation sur la ligne 8 de 07h00 à 20h00
Trois navettes viendront en renfort des lignes du TCSP entre le Mail du Chaudron et l’Hôtel de Ville de Saint-Denis de 08h00 à 20h30.

En revanche, les autres lignes fonctionnent normalement, aux horaires habituels du dimanche.
 

Des revendications pas satisfaites

Si ce mouvement représente un désagrément important pour les usagers, d’autant plus en cette période de fêtes de fin d’années, les grévistes restent déterminés. Ils ne peuvent plus tenir de piquet de grève devant le siège, mais poursuivent la mobilisation en perturbant le fonctionnement du réseau.

Jeudi 19 décembre, une cinquantaine d’agents avaient mené une action coup de poing devant la mairie de Saint-Denis. Reçus, ils s’étaient alors fait dire que le directeur général adjoint, Jean-Jacques Fung, resterait bien en place. Eux, réclamaient son départ. C’était la première de leurs 22 revendications.
 
Demain, lundi 23 décembre, une délégation doit être reçue par le maire de Saint-Denis, Gilbert Annette. Les grévistes réinstalleront tout de même un piquet de grève devant les locaux de Citalis dès 3h du matin ce lundi, puis ils prendront le bus dans la matinée, en payant leur ticket, pour se rendre à la rencontre prévue à la mi-journée.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live