La Réunion dispose de son premier "Cyberknife", une machine révolutionnaire dans le traitement du cancer

cancer saint-denis
Le Cyberknife machine révolutionnaire dans le traitement du cancer
Avec le Cyberknife, les séances de radiothérapie sont plus courtes et plus efficaces ©Laurent Figon
C'est une avancée considérable dans le traitement du cancer. La clinique de Sainte-Clotilde se dote du premier robot de radiochirurgie de la zone Océan Indien. Le Cyberknife S7 permet de traiter les cellules cancérigènes primaires jusqu’aux métastases en seulement quelques séances.

La clinique de Sainte-Clotilde vient d’acquérir une machine révolutionnaire dans le traitement du cancer. Née d’une collaboration entre des spécialistes de la radiothérapie et de la robotique, le Cyberknife est une machine dernier cri est capable de cibler une tumeur avec beaucoup de précision.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Plus de 4 000 m2 de végétation sont partis en fumée sur le sentier d'Ilet Alcide

"Le Cyberknife, c’est un couteau qui vient remplacer le bistouri du chirurgien", explique le Dr Slama Youssef, radiophysicien médical et chercheur en cancérologie au sein du Groupe Clinifutur. "C’est un microfaisceau de rayons qui va nous permettre de sculpter une tumeur et d’éradiquer complètement la cellule tumorale, et de manière non invasive, contrairement à une opération chirurgicale".

Les effets secondaires réduits considérablement

Son confrère, le Dr Mickaël Bègue, oncologue radiothérapeute, parle d’une véritable révolution technologique. "C’est une machine qui a une précision infra millimétrique. Elle a la capacité de suivre la tumeur dans son mouvement pendant le cycle respiratoire". Trois caméras optiques couplées à des signaux LED permettre de modéliser en temps réel la respiration du patient ainsi que le mouvement de la tumeur.

Grâce à cette très haute précision, seule la tumeur est irradiée et non plus la zone plus large se trouvant tout autour, ce qui permet de réduire considérablement les effets secondaires pour le patient.

Le Cyberknife machine révolutionnaire dans le traitement du cancer
Le Dr Slama Youssef et le Dr Mickaël Bègue sont des spécialistes de la radiothérapie à la clinique de Sainte-Clotilde ©Laurent Figon

Moins de séances de radiothérapie

L’autre grand avantage de cette nouvelle technologie, c’est que les séances de radiothérapie sont plus courtes. Il y a encore quelques années, il fallait parfois jusqu’à une trentaine de séances pour traiter certains cancer. Mais grâce au Cyberknife, il est possible d’éradiquer toutes les cellules tumorales du cancer en seulement trois à cinq séances.

"Pour traiter une prostate, ça prendra 15 minutes, pour traiter une tumeur pulmonaire, l’intervention durera entre 25 et 30 minutes par séances", indique encore le Dr Mickaël Bègue. Et c’est un spectre très large de cancer qui peut être pris en charge : "On peut traiter les tumeurs cérébrales, les métastases cérébrales, les tumeurs de la sphère ORL, les tumeurs pulmonaires primitives, les métastases pulmonaires, les métastases osseuses, les tumeurs primitives hépatiques, les tumeurs pancréatiques et les tumeurs prostatiques".

Une machine à 4,5 millions d'euros

En France, on recense 20 modèles de Cyberknife, mais seulement quatre de la dernière série dénommée S7, en comptant celui que vient d’acquérir la clinique de Sainte-Clotilde. Cela représente pour le groupe Clinifutur un investissement total de six millions d’euros, dont 4,5 millions d’euros rien que pour le coût du Cyberknife. Il aura fallu quatre années pour mettre ce projet en œuvre.