publicité

Les maladies cardiovasculaires, premières causes de décès sur l'île

A la Réunion, 1 personne sur 3 décède en raison d'un problème cardiaque. Au CHU Nord, le service de suivie et d'éducation thérapeutique ne désemplit pas.

© Nathalie ROUGEAU
© Nathalie ROUGEAU
  • Par Aurélie Constant
  • Publié le , mis à jour le
La Réunion est un des départements les plus touchés par les maladies cardiovasculaires, notamment les insuffisances cardiaques. 130 personnes en meurent chaque année en moyenne, avec un taux de décès avant 65 ans deux fois plus élevé qu'en métropole. En matière d'hospitalisation, il y en a 38% de plus que dans l'hexagone.

Selon un rapport publié en 2017 par l'Agence Régionale de Santé de l'Océan Indien, 1 réunionnais sur 3 décède en raison de problème cardiaque, ce qui en fait la première cause de mortalité sur l'île.. Les femmes sont les plus touchées par les maladies cardiaques : 30% décèdent chaque année contre 23% chez les hommes. 

Des chiffres élevés en raison du contexte locale. Le diabète est très importants sur l'île, environ 10% de la population est concernée, c'est deux fois plus qu'en métropole. Autre facteur, le surpoids. Près de 40% des réunionnais de 15 à 75 ans est en surcharge pondérale, dont 11% en situation d'obésité, ce qui augmente le risque de problèmes cardiovasculaires.

Au CHU Felix Guyon, un hôpital de jour spécifique a été créé pour accueillir ce type de malades. Neuf cardiologues travaillent au service d'unité et d'éducation thérapeutique. Entre la gestion de l'hôpital de jour, le bloc opératoire, les hospitalisations et les examens, les médecins aimeraient voir leur effectif augmenter.

Michelle Bertil et Jean-Claude Toihir ont pu suivre les équipes de ce service.
 
Insuffisance cardiaque à la Réunion

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play