réunion
info locale

Municipales 2020 : dann ker Saint-Denis [DATA]

élections saint-denis
Saint-Denis vue aérienne
©Lise Hourdel (Réunion la 1ère)
Avec près de 148 000 habitants, Saint-Denis est la plus peuplée des communes de l’île. Les Dionysiens devront élire, les 15 et 22 mars prochains, 55 conseillers municipaux parmi lesquels leur maire. Gilbert Annette est le maire actuel du chef-lieu, il n’est pas candidat à sa succession.
C’est la plus peuplée des 24 communes de l’île. Saint-Denis, chef-lieu du département de La Réunion, compte 147 931 habitants, au dernier recensement de l’INSEE de 2017, répartis sur 142,79 km².

Une population qui représente 17% des Réunionnais et qui n’a cessé de croître, même si cette croissance a ralenti depuis le début des années 2000.
 


 

43,6% des habitants ont moins de 30 ans


Si toutes les catégories d’âges sont représentées dans des proportions similaires, les 15-29 ans sont les plus nombreux. Ils représentent 22% des Dionysiens. Viennent ensuite les moins de 14 ans, ils sont au nombre de 32 000. 16 900 d’entre eux sont scolarisés dans les 73 écoles maternelles et primaires de la commune.

17% des dionysiens ont plus de 60 ans. Sur ces 25 208 personnes, 7 200 ont plus de 75 ans.
 

La structure des familles dionysiennes a évolué depuis les années 1968. Elle est ainsi passée de 5 personnes en moyenne à 2,3 personnes en 2016. Près de 13 000 familles sont monoparentales, cela concerne ainsi 38 000 personnes et représente 1 ménage dionysien sur 5. 23 022 personnes vivent seules, soit 36,6% des ménages.

 

2/3 des logements sont des appartements 


Au fil des années, l’augmentation de la population s’est mécaniquement accompagnée d’une hausse du nombre de logements. Avec une densité de 598 habitants par km², Saint-Denis comptait 18 400 logements en 1968. En 2016, le seuil du millier d’habitants au km² est dépassé, et le nombre de logement est supérieur à 71 800, dont près de 63 000 résidences principales.
 

En 2016, sur près de 71 800 logements, deux tiers sont des appartements, soit 46 300 logements, contre 25 000 maisons. Depuis 1946, et principalement dans les années 90, les appartements sont devenus le type de résidences principales dominant.

A noter, sur les près de 63 000 résidences principales répertoriées, on compte 30% de propriétaires et 66,8% de locataires, dont 24,4% de bénéficiaires de HLM.

 

29,7% de chômage, 34% de pauvreté


Selon les données de l’INSEE, Saint-Denis comptait, en 2016, 70% d’actifs parmi les 98 563 personnes de la tranche 15-64 ans. Selon le recensement, 29,7% Dionysiens sont au chômage.
 

Sur les 68 704 actifs dionysiens, plus de 48 000 ont un emploi. Ils appartiennent principalement aux catégories des employés, pour 35%, puis des professions intermédiaires, pour moins de 30%.
 

En 2018, 1 199 entreprises ont été créées sur le territoire de la commune de Saint-Denis. Elles l’ont principalement été dans les secteurs du commerce, transport, hébergement et restauration et des services marchands aux entreprises, pour 31% chacun. Les secteurs de la construction et de l’industrie ont représenté respectivement 7% et 4,8% des créations d’entreprise cette année-là.
 

Enfin, dans une commune où le taux de pauvreté atteint 34%, on estime à 35% la part des ménages soumis à l’impôt.

 

11% des actifs prennent les transports en commun


Saint-Denis est une ville qui concentre une grande partie de l’activité administrative et économique de l’île. Nombreux sont les salariés à s’y rendre chaque jour pour travailler. Parmi les dionysiens, 81% y travaillent, tandis que un peu plus de 9 000 exercent leur profession dans une autre commune.
 

Sur les 63 000 ménages dionysiens, 68% possèdent au moins une voiture. En 2016, 11% des dionysiens utilisaient les transports en commun pour se rendre au travail. Ils ont ainsi pu emprunter le réseau Citalis et ses 56 lignes desservant Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne.

Ces trois communes sont regroupées au sein de l’intercommunalité du Nord, la Cinor. Elles regroupent à elles trois 24% de la population réunionnaise. Plusieurs grands projets y sont en cours ou à l’étude en matière de déplacements.

Ainsi, le téléphérique du Chaudron, déclaré d’utilité publique, devrait prochainement voir le jour. Un téléphérique vers le quartier de Bellepierre et un vers celui de la Montagne sont également envisagés. Un projet de tramway est également dans les tuyaux, le " Tram Aéroport entrée Ouest " ou TAO, devrait voir le jour d’ici fin 2023.
 
Projet Run Rail : liaison Saint-Denis - Sainte-Marie 110319
©Région Réunion
Enfin, le nouveau maire devra aussi accompagner le projet de la Nouvelle Entrée Ouest de Saint-Denis, à savoir le réaménagement du Barachois pour fluidifier le trafic routier à l’arrivée de la Nouvelle Route du Littoral.

 

97 000 électeurs dionysiens en 2014


Les 15 et 22 mars prochains, plus de 100 000 électeurs de Saint-Denis sont appelés aux urnes pour choisir leur maire pour les six prochaines années. Un maire choisi parmi les 55 conseillers municipaux à élire.

La commune installera pour cela 133 bureaux de vote. Lors des dernières élections municipales en 2014, le taux d’abstention s’élevait à 37,7% des personnes inscrites sur les listes électorales.

Le maire actuel, Gilbert Annette, à la tête d’une liste d’union de la gauche, avait récolté 56,70% des votes exprimés. Son adversaire au second tour, René-Paul Victoria, à la tête d’une liste d’union de droite, avait recueilli 43,29% des voix exprimées.


Les maires de Saint-Denis depuis 1945

 
  • 2014 : Gilbert Annette (LUG)
  • 2008 : Gilbert Annette (PS)
  • 2001 : René-Paul Victoria (RPR – UMP)
  • 1994 : Michel Tamaya (PS)
  • 1989 : Gilbert Annette (PS)
  • 1969 : Auguste Legros (UDR – RPR)
  • 1968 : Jules Reydellet (DVD)
  • 1960 : Gabriel Macé (UNR)
  • 1960 : Francis Bédier
  • 1959 : Gabriel Macé (UNR)
  • 1958 : Alix Guinot
  • 1955 Maxime Vallon-Hoarau (RPF)
  • 1948 : Jules Olivier
  • 1946 : Jean Chatel
  • 1946 : Roger de Villecourt
  • 1945 : Raymond Vergès