réunion
info locale

La Réunion vieillit, un défi pour l'ARS

santé saint-denis
Tampon : 12000 gramounes répondent à l’appel de la journée départemental
©Loïs Mussard
L'ARS, l'agence régionale de santé fait un point d'étape sur son projet de santé pour La Réunion, un an après son adoption. Des priorités s'imposent pour le plan d'action 2019-2020: le dépistage du diabète, les addictions et surtout le vieillissement de la population.
En 2050, un quart des Réunionnais aura 60 ans ou plus, c'est deux fois plus qu'en 2013. Le vieillissement de la population, c'est le principal défi pour notre île. Il faut penser notamment à la prise en charge de nos gramouns.

Ecoutez Martine Ladoucette, la directrice de l’ARS Réunion.

Vieillissement de la population



Des soignants commencent à manquer dans certaines zones de l'île, dans l'Est principalement mais aussi dans le Sud. 
 

Manque de spécialistes


12% de la population est en zone sous dense, c'est-à-dire éloignée d'un médecin. C'est pour cela que d'ici 2020, deux maisons de santé pluridisciplinaires devraient voir le jour à Cilaos et Saint-Philippe. L'objectif: permettre un accès aux soins pour tous.

Autre point noir dans notre département: le déficit de spécialistes. Et première urgence pour l'ARS, remplacer les deux ophtalmologues du CHU de Saint Pierre. Il n'y aura pas de nouveaux médecins avant le mois d'octobre. En attendant, les praticiens libéraux et ceux des hôpitaux du nord et de l'ouest devront pallier le manque.

Ecoutez le reportage de Géraldine Blandin

ARS déficit de médecins

Publicité