Un policier de 41 ans se donne la mort avec son arme de service au commissariat Malartic

faits divers saint-denis
Le commissariat Malartic à Saint-Denis.
Le commissariat Malartic à Saint-Denis. ©Imaz Press
Mercredi 10 novembre, vers 21 heures, un policier de 41 ans s'est donné la mort avec son arme de service dans l'enceinte du commissariat Malartic à Saint-Denis. Les raisons de son geste sont pour le moment indéterminées.

Un policier âgé de 41 ans, originaire de Saint-Denis, s'est donné la mort, mercredi 10 novembre, dans la soirée, au commissariat Malartic.

Le policier s'est tué d'une balle en plein cœur avec son arme de service, dans la cour du commissariat. Brigadier de nuit, il venait tout juste de prendre son service. Ses collègues ont tenté de le réanimer, en vain. Le policier aurait appelé sa femme quelques minutes avant de passer à l'acte.

Une enquête ouverte

Les raisons de ce geste désespéré restent pour le moment inconnues. Problèmes personnels, familiaux, professionnels ? Une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances du drame.

Le policier était père de deux enfants. Après avoir passé une partie de sa carrière en métropole, il était de retour à La Réunion avec sa famille depuis trois ans.

Discret, apprécié de ses collègues, il était passionné de vélo, ancien champion de VTT country et licencié au vélo club de Saint-Denis.