Saint-Gilles : le Grand Boucan a 22 ans

carnaval
20150614 Le Grand Boucan
Archives ©Reunion la 1ere
Le Grand Boucan en est déjà à sa 22ème édition. Comme chaque année, la tradition sera une fois encore respectée, après le défilé de chars et de costumes dans la rue principale, le Roi Dodo sera brulé.
Comme chaque année, la rue principale de Saint-Gilles-les-Bains est envahie de créatures plus étranges les unes que les autres, dès 14h15. Festivaliers aux costumes délirants, à pieds ou perchés sur les chars, ou simples spectateurs, au total ce sont près de 20 000 personnes qui sont attendues ce dimanche après-midi.

Les préparatifs ont commencés de longue date. Les chars et le Roi Dodo ont par exemple été confectionnés au vieux-hangar Saint-Paulois d’ExpoBat, à l’abri des regards. Une trentaine de bénévoles de la compagnie Pôle Sud se sont ainsi afférés pour que tout soit à temps.


Ce dimanche matin, les préparatifs allaient encore bon train, mais cette fois à Saint-Gilles-les-Bains. Pour cette 22ème édition, le thème choisi pour ce carnaval est celui des « inventions et découvertes ». 45 associations, troupes ou orchestres défileront ainsi parmi ou sur les chars. Un défilé bien sûr présidé par le Roi Dodo, qui sera comme le veut la tradition brûlé sur la plage, vers 20h30, une fois la nuit tombée. Musique, bonne humeur et sourires sont garantis.

Grand Boucan 2018
5 ©Precilla Ethève
Grand Boucan 2018
Grand Boucan 2018 ©Precilla Ethève (Réunion la 1ère)
Grand Boucan 2018
©Marie Redortier
Grand Boucan 2018
©Marie Redortier
Grand Boucan 2018
©Marie Redortier


Parce que l’évènement rassemble toujours beaucoup de monde, une attention particulière a été portée à la sécurité. Depuis 3 ans, les autorités constatent notamment l’augmentation de faits de délinquance à l’occasion du Grand Boucan. Ainsi ce dimanche, pas moins de 130 agents seront mobilisés, parmi lesquels 40 gendarmes, 20 policiers, 10 ASVP et 60 agents de sécurité. A noter, les bouteilles sont interdites sur la voie publique.

L'édition 2017 avait été endeuillée :

Un bateau de pêche au gros, le Maéva 4, avait chaviré, renversé par une lame à l'entrée du port de Saint-Gilles. Deux personnes sur les 9 à bords étaient décédées ce jour-là, dimanche 25 juin, une autre portée disparue. Son corps n'a jamais été retrouvé.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live