Double homicide à Saint-Joseph : mis en examen pour meurtre, le gramoun est placé en détention

justice saint-joseph
Présentation gramoun st joseph gendarmes
L'auteur présumé du meurtre du double homicide à Bézaves, dans les hauts de Saint-Joseph, a été transféré à la prison de Domenjod à l'issue de son audition. ©Loïs Mussard

A l'issue de sa présentation au Tribunal de Saint-Pierre, ce vendredi 12 mars, l'ancien instituteur de 85 ans a été mis en examen et placé en détention. Il est soupçonné d’avoir tué sa conjointe de 78 ans et sa voisine, aide-ménagère, mercredi dernier, à Saint-Joseph.

Après 48 heures de garde à vue, ponctuée par des examens médicaux à l'hôpital, l'auteur présumé du double homicide a été présenté au parquet de Saint-Pierre ce vendredi 12 mars. L'enquête s'est focalisée sur son unique responsabilité dans le drame. Les deux autres personnes interrogées ont été libérées.  

Double meurtre St-Joseph présentation gramoun tribunal
L'homme de 85 ans a été entendu pendant 4 heures au tribunal de Saint-Pierre. A l'issue de son audition il a été mis en examen pour deux qualifications : meurtre sur conjoint et meurtre. ©Loïs Mussard

A l'issue de son audition, le gramoun de 85 ans a été mis en examen pour une double qualification : meurtre sur conjoint et meurtre. Le meutrier présumé a quitté le tribunal sous bonne escorte pour se diriger vers la prison de Domenjod à Saint-Denis, où il sera placé en détention provisoire dans un quartier protégé en raison de son âge.  Dans cette affaire il encoure une peine de prison à perpétuité.

Ancien instituteur âgé de 85 ans, il est soupçonné d'avoir tué sa femme de 78 ans et sa voisine, une aide-ménagère de 57 ans, dans le quartier de Bézaves, à Saint-Joseph, mercredi dernier.

Présentation gramoun double homicide st joseph
A la sortie du tribunal, le meurtrier présumé a été placé en détention provisoire dans l'attente de son procès aux assises. Dans cette affaire, il encoure une peine de prison à perpétuité. ©Loïs Mussard

 

A la sortie du tribunal, il a été placé en détention provisoire. Il sera dans un quartier protégé en raison de son âge. Le gramoun devra ensuite répondre de ses actes devant la Cour d'Assises. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

A 85 ans, un homme est en prison soupçonné du double homicide de Saint-Joseph. Déféré devant le tribunal, il est poursuivi pour avoir tué sa conjointe et leur voisine

 

Deux gardes à vue levées

Une enquête a été ouverte, mercredi, et les investigations avaient mené à la garde à vue de trois personnes. Deux d'entre elles ont été remises en liberté, « après vérification de leurs emploi du temps », a expliqué, hier, Caroline Calbo, la procureure de Saint-Pierre. Il s’agissait du fils de la victime âgée de 78 ans et le mari de l’aide-soignante âgée de 57 ans. Interrogés par les enquêteurs, ils ne seraient pas impliqués dans la mort des deux femmes.

En revanche, le gramoun de 85 ans va devoir s’expliquer sur les circonstances ayant entraîné le drame. Sa conjointe, la principale victime, souffrait de la maladie d’Alzheimer. Elle était accompagnée par l’aide-soignante, présente sur les lieux mercredi.

De graves blessures

Elles auraient été frappées à plusieurs reprises par l’octogénaire armé d’un objet coupant qui s’apparenterait à un hachoir de cuisine. Malgré l’intervention des secours, les coups portés ont entraîné la mort des victimes, dont les corps ont été autopsiés hier.

Dans le quartier de Bézaves, dans les hauts de Saint-Joseph, les habitants sont encore sous le choc. Le couple avait peu de fréquentation et la réputation d’être tranquille.