Pour les lycéens de terminale, l'heure de s'inscrire sur Parcoursup et de formuler ses voeux post-bac

Les élèves de Terminale ont jusqu'au 9 mars pour formuler leurs voeux sur Parcoursup.
Ce n'est pas encore l'heure des épreuves du baccalauréat, mais déjà celle de décider de ce qu'ils vont faire après : les élèves de terminale ont jusqu'au 9 mars pour formuler jusqu'à dix voeux sur la plateforme Parcoursup. Une étape-clé qui se prépare bien en amont dans les lycées.

Ça y est : depuis une semaine, la plateforme Parcoursup est ouverte aux inscriptions des élèves de Terminale. Ils ont jusqu'au 9 mars 2023 pour y ajouter leurs voeux d'orientation post-bac, avant une phase de confirmation jusqu'à début avril.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 

Les élèves de terminale ont jusqu'au 9 mars pour faire connaître leurs vœux d'orientation sur Parcoursup. Reportage au lycée de Vincendo

Mais comment gérer cette étape importante dans leur avenir ? En commençant à y réfléchir bien avant le bac, nous fait comprendre Loïk, élève de terminale au lycée polyvalent de Vincendo à Saint-Joseph. "On pense souvent que Parcoursup ça ne commence que le 18 janvier, mais l'avenir ça se prépare. On est accompagnés depuis le début du lycée, voire le collège, et ça s'accentue en 1ère avec des séances d'aide à l'orientation où on cherche des formations sur Parcoursup, pour se familiariser avec le site. C'est finalement un processus long, qui n'est pas à prendre à la légère", explique le lycéen. 

Des choix difficiles

Dans ce lycée de Saint-Joseph qui a obtenu les meilleurs résultats au baccalauréat en 2022, l'orientation mobilise toute l'équipe pédagogique. Florian Boyer, professeur principal d'une classe de terminale, accompagne ses élèves en amont de leur voeux sur la plateforme. 

"On essaie de leur faire réfléchir le plus tôt possible à leur projet motivé, sorte de lettre de motivation qu'ils vont devoir faire. À leur âge c'est difficile de faire des choix, mais ça va tomber assez rapidement, voilà pourquoi on les encadre depuis le début", explique le professeur principal. D'autant que ce choix  va déterminer ce qu'ils feront l'année prochaine, une fois le bac obtenu. 

Les lycéens ne sont pas seuls face à ces choix, affirme Michel Muller, le directeur académique délégué à l'information et à l'orientation, rappelant la présence des enseignants mais aussi des psychologues de l'Education nationale qui "sont là pour les aider à faire émerger leur motivation et travailler sur ce niveau d'anxiété fort, inévitable dès lors qu'on est confrontés à un processus de choix". 

La possibilité encore de changer d'avis 

Florian Boyer concède d'ailleurs que Parcoursup génère beaucoup de stress chez les élèves, "parce qu'ils ont l'impression que c'est toute leur vie qui se joue, et ont peur de se tromper". Face à ces inquiétudes, l'enseignant tient à les rassurer. "On leur dit qu'ils ont droit à l'erreur, et qu'ils ont encore la possibilité de changer leur voeux après." 

D'ailleurs, Michel Muller, délégué académique à l'information et à l'orientation insiste : "Il faut bien avoir à l'esprit qu'à partir du 9 mars, les élèves ont encore un mois pour pouvoir préciser leur dossier, s'assurer par exemple qu'ils souhaitent aller jusqu'au bout de l'un ou l'autre des dix voeux qu'ils ont formulé, que ça correspond à leurs aspirations. C'est un temps de maturation du projet". 

Des outils sur Parcoursup

Aussi, il s'agit aussi de savoir s'approprier la plateforme Parcoursup pour mieux s'orienter. "La plateforme propose des outils intéressants pour déterminer le profil de l'élève, les orientations facilement accessibles ou pas...", souligne le professeur. 

Pour rappel, le ministère de l'Education nationale a fait évoluer la plateforme Parcoursup ce début d'année, en remaniant le moteur de recherches de formations, mais aussi en proposant plus de transparence autour des critères qui font qu'une candidature à une formation est acceptée ou non. D'autres informations ont été ajoutées pour certaines formations, comme le taux d'insertion des BTS et mentions complémentaires, ou le taux d'accès à chaque formation selon le type de bac du candidat. 

Des heures d'enseignement à l'orientation dès la seconde

En outre, des heures d'enseignement à l'orientation sont dispensées aux lycéens dès la classe de seconde. Christine Caset, professeure documentaliste au lycée de Vincendo participe à l'accompagnement des lycéens dans leurs choix d'orientation : "On fait en sorte que les élèves s'intéressent à ce qu'ils vont faire, qu'ils se projettent un peu plus sur leur avenir. Il faut qu'ils s'informent, fassent des recherches, pratiquent, confrontent leurs idées. Les enseignants sont là pour les accompagner, les emmener à ce degré de confiance pour l'utilisation de l'outil", affirme-t-elle. 

Pour Bryana, ça a l'air de plutôt bien marcher. "C'est facile d'accès et plutôt intuitif, je ne vois pas de difficulté à naviguer sur Parcoursup", raconte l'élève de Terminale.  

Jusqu'à 10 voeux à formuler

Jusqu'au 9 mars à minuit, les élèves devront formuler leurs voeux d'orientation, dans la limite de 10. Pour Maëlle, qui souhaite poursuivre des études de sciences politiques, c'est "largement suffisant et idéal pour candidater à différentes écoles et différents parcours".

Les candidats au bac ont donc environ un mois et demi pour s'inscrire sur la plateforme et y déclarer leurs souhaits. À ce sujet, le délégué académique à l'information et à l'orientation, Michel Muller, le rappelle : "chaque année on a un certain nombre d'élèves qui se précipitent sur l'application in extremis, là, il y a encore du temps, il faut en profiter !

Le calendrier des étapes 

Après la phase d'inscription et de voeux jusqu'au 9 mars, les lycées auront jusqu'au 6 avril pour compléter leur dossier et confirmer leurs voeux. "À partir du 6 avril se réunissent les commissions d'examen des voeux : chaque formation d'enseignement supérieur réunit ses enseignants et vont classer l'ensemble des dossiers qui leur sont parvenus. Ce qui est pris en compte c'est bien évidemment les résultats scolaires, mais aussi la motivation, les compétences, toute une série de critères qui apparaissent de façon extrêmement claire et lisible sur Parcoursup", précise Michel Muller. 

Enfin, la phase d'admission principale aura lieu du 1er juin au 13 juillet.