Recherche de deux parachutistes : le secteur des hauts de la rivière Langevin privilégié ce lundi

disparition saint-joseph
disparition parachutistes carte Cap Blanc Morne Langevin hauts rivière Langevin
©Google map
Après le plateau du Morne-Langevin hier, les recherches s’orientent vers les hauts de la rivière Langevin ce lundi. Gendarmes et bénévoles sont de nouveau mobilisés au sol, 48 heures après la disparition des deux parachutistes.

Près de 48 heures après leur saut, les deux parachutistes portés disparus n’ont toujours pas été retrouvés. Depuis le signalement de leur disparition dans le secteur de Grand-Coude, dans les Hauts de Saint-Joseph, samedi 13 novembre en fin de matinée, d’importantes recherches sont menées.

D’importants moyens mobilisés

Des recherches aériennes d’abord, auxquelles se sont dès le lendemain ajoutées des recherches au sol. Toute la journée du dimanche, gendarmes, militaires et bénévoles ont ratissé la zone du plateau du Morne-Langevin et son rempart, depuis le Pas des Sables sur la route du Volcan au belvédère du Morne-Langevin.

L’hélicoptère du PGHM, puis celui d’une compagnie privée ont effectué plusieurs heures de survol, sans résultat. Aucune trace de voile ou autre indice n’ont été aperçus.

Recherches ciblées au sol ce lundi

Ce lundi 15 novembre, les recherches se poursuivent. L’hélicoptère privé a repris les survols tôt ce matin. Au sol, les gendarmes sont de nouveau mobilisés, mais cette fois pour des recherches sur des zones ciblées, et non plus sur de grands ratissages comme la veille.

Une équipe de la BGTA réalise des survols de drone au niveau du Pas des Sables pour recouper les remparts, notamment du côté Ouest, non-explorés la veille. Un survol impossible hier, dimanche 14 novembre, du fait du fort vent sur la zone.

Une seconde équipe, composée des militaires du PGHM, est partie de la Plaine des Sables en direction des Hauts de la rivière Langevin, de Cap Blanc ou encore de Grand Galet, sillonnant les remparts Est et Sud du Morne-Langevin. 

Les bénévoles répartis sur plusieurs secteurs

Les bénévoles, qui communiquent beaucoup entre eux via un groupe Facebook dédié aux recherches, sont aussi mobilisés. Plusieurs groupes ont ainsi repris les recherches sur le terrain dès le lever du jour ce lundi. Plusieurs secteurs sont ainsi passés au peigne fin.

Une alerte a notamment été donnée pour se concentrer sur la zone des Hauts de la rivière Langevin. Bénévoles et militaires devraient ainsi s’y retrouver. Le PGHM centralise l’ensemble des informations qui pourraient aider à retrouver les deux parachutistes.

De nombreuses pistes ont été vérifiées prioritairement par des survols lorsque cela était possible. Demain, mardi 16 novembre, une équipe de gendarme devrait retourner en 4X4, cette fois, dans la rivière des Remparts.