Stéphane Hoareau : un des plus gros planteurs de pitayas de La Réunion [PORTRAIT]

agriculture saint-joseph
Stéphane Hoareau, l’un des plus gros producteurs de pitayas de La Réunion
©Loïs Mussard

Le pitaya est un fruit très apprécié par les Réunionnais. En dessert mais aussi pour ses vertus médicinales. Portrait d'un producteur à Saint-Joseph.

Stéphane Hoareau, est exploitant agricole depuis 2003. Il est aujourd'hui un des plus gros producteurs de pitayas de La Reunion.
 

D'un ti caro à un hectare

De trois à quatre rangs, Stéphane Hoareau est passé à un champ d’un hectare et une production annuelle de 6 à 8 tonnes de pitayas à l’année. La raison de ce développement ? Sûrement l'amour des Réunionnais pour ce fruit rose.

Chaque fleur de pitaya doit être fécondée manuellement lorsqu’elle arrive à maturité. Un minutieux travail de patience... "surtout lorsqu’on a 4000 à 5000 fleurs à féconder" explique l'agriculteur, dont l'exploitation se situe à Bois Noir à Saint-Joseph.

(Re)voir le reportage de Loïs Mussard et Isabelle Allane-Grondin :

C’est bientôt la fin de la saison des pitayas, un fruit très bon pour la santé ©Réunion la 1ère

Son objectif désormais : doubler sa production pour atteindre 15 tonnes par année.
 

Un fruit aux multiples bienfaits

Le pitaya, ou fruit du dragon, est très prisé par les Réunionnais. En dessert notamment, mais aussi pour ses nombreuses vertus médicinales. Il facilite le transit intestinal et possède des vertus hypotensives.

Il est également indiqué pour le traitement du diabète. Les infusions de ses racines et de ses branches permettent de dissoudre les calculs biliaires et rénaux.

Malheureusement, la saison est bientôt terminée et ce sont les derniers fruits que vous pourrez trouver sur les étals.