publicité

Saint-Leu : un surfeur mortellement attaqué par un requin

Un surfeur a été attaqué par un requin cet après-midi à Saint-Leu. Le jeune homme, qui a eu la jambe arrachée, n'a pas survécu à ses blessures. 

© Thierry Chapuis (Réunion la 1ère)
© Thierry Chapuis (Réunion la 1ère)
  • Par Delphine Poudroux
  • Publié le , mis à jour le
L'alerte a été donnée au CROSS, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de la Réunion à 16h26 par le CODIS. D'après les premières informations recueilles par le Centre Opérationnel Départemental d'Incendie et de Secours auprès d'un témoin, quelques minutes plus tôt, un surfeur avait "disparu de la surface" et seule sa planche était "visible" depuis le rivage.

Un important dispositif de secours a été déployé sur zone. Sortie de l'eau par la brigade nautique du SDIS, la victime, Kim Mahbouli, qui présentait d'importantes blessures n'a pas pu être ranimée. Le surfeur aguerri de 28 ans a succombé à ses blessures. D'après les premiers éléments, le jeune homme surfait sur le spot de la Tortue et finalement il s'est avéré que le surfeur prenait des vagues sur "La Gauche" mythique de Saint-Leu. 
 

Dispositif post-attaque déclenché


Le sous-préfet de Saint-Paul Olivier Tainturier et les agents du CRA, le Centre de Ressource et d'Appui pour la réduction du risque requin se sont rendus sur place. Le dispositif post-attaque pour la réduction du risque requin a été activé. Dès que les conditions de mer le permettront, des opérations de prélèvement seront opérées autour de la zone du drame pour une durée de 72 heures.  

En mars dernier, un requin de près de 2 mètres avait déjà été observé dans le lagon de Saint-Leu à proximité de la plage et n’avait fait aucune victime. Fin avril dernier, la mairie de Saint-Leu, en partenariat avec le CRA, a installé pour expérimentation un sonar afin de détecter la présence de requins sur "la Gauche de Saint-Leu". 
 

Deuxième attaque en 2019


Le 30 janvier dernier, un pêcheur avait eu la jambe arrachée du côté de Sainte-Rose et avait succombé à ses blessures. Cette attaque est donc la deuxième attaque mortelle depuis le début de l'année, la deuxième attaque à Saint-Leu, la 24ème attaque depuis le début de la crise requins en 2011. 
Cette attaque intervient alors même que la préfecture avait à nouveau lancé un appel à la prudence face au risque requin cet après-midi par communiqué. 

Sur l'île, suite aux différentes attaques, la pratique des activités nautiques est réglementée et soumise à des restrictions par arrêté préfectoral. La baignade est interdite en dehors du lagon et des zones protégées par des dispositifs anti-requins. 

Retour sur les faits avec Sophie Gastrin et Thierry Chapuis : 

Olivier Tainturier, sous préfet de Saint Paul, confirme le dispositif post-attaque dans le journal de Réunion la 1ère : 


Retour sur les attaques avec Annabelle Boyer-Tacoun : 
Le point sur les attaques de requin en mai 2019



 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play