Saint-Louis : près de 500 personnes réunies pour une marche contre les violences faites aux femmes

solidarité
Marche solidaire violences faites aux femmes à Saint-Louis
©Lyz Dumont
Près de 500 hommes et femmes ont défilé dans les rues de Saint-Louis, entre les mairies de la Rivière et du centre-ville, afin de sensibiliser le plus grand nombre à la problématique des violences faites aux femmes dans le cadre de la 2ème édition de cette marche "Respekt a mwin, respekt mon kor".

A Saint-Louis, ils sont nombreux à avoir chaussé leurs baskets ce samedi matin afin de participer à une marche visant à sensibiliser sur ce fléau que sont les violences intrafamiliales. Cela dans le cadre de la 2ème édition de l’opération "Respekt a mwin, respekt mon kor", organisée par le CCAS de la municipalité de Saint-Louis.

Des femmes... et des hommes

Pour cette marche, le cortège est parti de la mairie de La Rivière pour rejoindre celle du centre-ville. Et contrairement à la 1ère édition, il n’y avait pas que des femmes parmi ces marcheurs. Au total, ce sont en effet 470 hommes et femmes qui étaient présents pour apporter leur soutien à cette cause particulièrement sensible à La Réunion.

Des musiciens et chanteurs ont accompagné cette caravane spéciale. Et la maire Juliana M’Doihoma a, elle, aussi tenu à participer à cette marche solidaire.

Marche Respct a mwin respect mon corps à Saint-Louis
©Lyz Dumont

Un village santé sur la place de la mairie

Un village santé a été installé pour l’occasion dans les jardins de la mairie de Saint-Louis. Plusieurs associations ont ainsi mis en place des ateliers d’information et de sensibilisation : le CEVIF, le Planning familial, l’association Femmes Solidaires, l’Association des femmes et enfants victimes de violences (AFEV).

Pour élargir la thématique, l’association sportive Activ’ a ou mais aussi l’Association des diabétiques de la réunion ont également été également invitée. Cette dernière a pu proposer des dépistages. Le diabète  peut en effet être l’une des conséquences du stress causé par des violences. L’association Vie Libre, spécialisée dans la prévention des addictions, était également présente, tout comme SAF France, qui fait de son côté la prévention du syndrome d’alcoolisation fœtale.

Chaque jour, 7 plaintes pour violences

Il faut dire que les violences intrafamiliales se déroulent souvent dans un contexte où l’alcool ou la drogue sont présents, que ce soit du côté des auteurs et même parfois des femmes qui subissent leurs coups.

Pour rappel, La Réunion est le troisième département français le plus touché par les violences faites aux femmes. Chaque jour, ce sont 7 plaintes qui sont déposées et sur ces quinze dernières années, 51 femmes ont perdu la vie à La Réunion.

Ce samedi après-midi, une manifestation similaire est organisée à Saint-Pierre à l'initiative de l'association Nous Toutes 974. Le rendez-vous est donné à 17h30 dans les jardins de la mairie.