Saint-Louis, Saint-Leu, Le Port et La Possession se préparent à un éventuel couvre-feu dès 22h

coronavirus saint-leu
La ville du Port.
La ville du Port. ©Imaz Press

A Saint-Louis, Saint-Leu, Le Port et La Possession, les seuils d’alerte sont franchis. Pour freiner la circulation du Covid-19 dans ces communes, leurs maires et le préfet de La Réunion se préparent à instaurer un couvre-feu dès 22 heures.

Pour freiner la propagation du coronavirus sur le territoire, un couvre-feu pourrait être imposé dès 22h dans quatre communes de l’île. Les maires de Saint-Louis, Saint-Leu, Le Port et La Possession travaillent actuellement avec la préfecture de La Réunion sur l’instauration d’un éventuel couvre-feu pour freine la circulation du Covid-19 sur ces territoires.

Dès ce week-end ?

"La mesure pourrait entrer en vigueur samedi ou dimanche, le temps que les décrets soient publiés, explique Vanessa Miranville, maire de la Possession, invitée de Réunion La 1ère. Ce couvre-feu pourrait être appliqué dès 22 heures pour permettre à la restauration de continuer à travailler, alors qu’elle a déjà subi un coup dur en 2020". Vanessa Miranville explique que "l’objectif est de mettre une pression sur les Réunionnais" face à la propagation du virus et de ses variants dans l’île.

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Interview direct Vanessa Miranville, maire de la Possession

 

Des communes dans le rouge

Les taux d’incidence explosent et les seuils d’alerte ont été franchis dans ces quatre communes, selon les données de Santé Publique France. La commune du Port affiche un taux d'incidence de 149 pour 100.000 habitants. Saint-Louis est à 120, et La Possession à 112 pour 100 000 habitants.

"Saint-Leu affiche un taux d’incidence de 119 pour 100 000 habitants", annonce le maire de la ville, Bruno Domen qui participait à une réunion en sous-préfecture de Saint-Paul avec les autres maires ce midi. Selon lui, les horaires du couvre-feu ne sont pas arrêtés, mais les maires seraient favorables à sa mise en œuvre dès 22 heures. Le mettre en place ce week-end "laisserait aussi le temps aux gens de s’organiser", ajoute Bruno Domen, maire de Saint-Leu.

Regardez son interview sur Réunion La 1ère :

Interview Bruno Domen, maire de Saint-Leu

 

Des seuils d’alerte franchis

Ce mercredi 10 février, la préfecture de La Réunion et l’Agence Régionale de Santé doivent communiquer les derniers chiffres du Covid-19 dans l’île. La semaine dernière, le préfet de La Réunion, avait prévenu qu’au-delà de 100 pour 100 000 habitants, un couvre-feu territorialisé serait mis en place dès 22 heures. Ce seuil est désormais franchi, comme celui de 50 pour 100 000 habitants fixé pour la fermeture des centres commerciaux de plus de 20 000 m2.

Contrôles et laissez-passer

A La Possession, une réunion doit se tenir cet après-midi avec les forces de l’ordre. "La gendarmerie et les forces de police vont s’organiser pour se préparer à assurer le respect de ce couvre-feu, explique la maire de la ville, Vanessa Miranville. Des personnes auront des laissez-passers pour circuler selon les professions et les raisons familiales ou de santé".

Pas de sports collectifs

Par ailleurs, Vanessa Miranville annonce que les marchés forains pourraient continuer, mais avec des jauges réduites et un strict respect du port du masque et des gestes barrières. En revanche, dans sa commune, les sports collectifs devraient être interdits. Seule la pratique de sport individuel sera autorisée.

La maire de la Possession ajoute que si ces mesures sont imposées par les autorités, elles ne peuvent pas suffire. "J’invite les Réunionnais à maîtriser les bons gestes dans la sphère privée, notamment en évitant tous les rassemblements", conclut Vanessa Miranville. A La Réunion, la plupart des clusters émergent dans la sphère privée lors de rassemblements familiaux.