Saint-Louis : des employés municipaux manifestent à nouveau contre la remise en cause de leur titularisation

politique saint-louis
Grève des employés communaux la suite à Saint-Louis
Grève des employés communaux la suite à Saint-Louis ©Lyz Dumont
Des employés communaux de Saint-Louis sont à nouveau mobilisés ce mercredi 2 septembre. Ils dénoncent la remise en cause de leur titularisation par la préfecture et la nouvelle maire de la commune. Julianna M’Doihoma répond dans un communiqué.
A Saint-Louis, les employés municipaux manifestent ce mercredi 2 septembre. Une soixante d'agents municipaux s'est rassemblée devant la mairie dès 8 heures ce matin. Cette nouvelle grève a lieu à l'appel conjoint de la SAFPTR et de la CFDT INTERCO. Le 24 août dernier, les agents s’étaient déjà mobilisés face à la remise en cause de leur titularisation.
 
Grève des employés communaux la suite à Saint-Louis
Grève des employés communaux la suite à Saint-Louis ©Lyz Dumont
 

139 titularisations et stagiairisations annulés

A son arrivée, la nouvelle maire de Saint-Louis, Julianna M’Doihoma a annulé 139 titularisations et stagiairisations d’agents municipaux. Elle explique avoir pris cette décision suite à un courrier de l'Etat exigeant la suspension de ces arrêtés jugés illégaux.

De leur côté, les syndicats estiment que cela reste à prouver. Ils ont constitué près de 120 dossiers pour porter plainte auprès du tribunal administratif. D’une part, les syndicats demandent la preuve que la décision de la municipalité de suspendre les titularisations de 139 agents a bien été motivée par une demande du préfet de La Réunion. Ils demandent également à la maire de Saint-Louis de revenir sur cette décision et de rétablir les agents dans leurs fonctions.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :
Grève illimitée des employés communaux à Saint-Louis

"Nous avons commencé à monter des dossiers, les recours vont être déposés au tribunal de Saint-Denis, explique Sully Lioni, délégué syndical CFDT INTERCO à la mairie de Saint-Louis qui demande "que la vérité soit faite". Qui a demandé au préfet cette remise en cause ? Nous sommes prêts à l’accepter si c’est légal". Ce mercredi matin, les délégués syndicaux ont voulu déposer une motion exigeant que la maire fasse machine arrière, mais les portes de la mairie sont restés fermées.
 

La réaction de la maire de Saint-Louis

Dans un communiqué, publié ce mercredi midi, la maire de Saint-Louis, Julianna M’Doihoma, dénonce "une grève instrumentalisée par des politiciens de la ville » et rappelle qu’elle a reçu « l’ensemble des représentants syndicaux ayant demandé audience". 
 

"Je tiens à rappeler aux manifestants que j’ai été choisie par plus de 12 000 personnes pour exercer la fonction de Maire, loin devant mes adversaires politiques. Le peuple de Saint-Louis et de La Rivière nous ont demandé d’en finir avec les pratiques d’un autre temps et de faire revenir notre ville dans une zone de droit. Pour toutes ces raisons, il est hors de question que je me prête à un nouvel exercice dialogue de sourds avec des personnes qui confondent la vie politique et le service public.

Julianna M’Doihoma


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live