Saint-Louis : les employés municipaux poursuivent leur mobilisation, un syndicaliste interpellé

politique saint-louis
manifestation employés municipaux Saint-Louis annulation titularisation 030920
©Lyz Dumont
Deuxième jour de manifestation pour les employés communaux de Saint-Louis. Les manifestants contestent l’annulation de 139 titularisations et stagiairisations par la nouvelle maire. Ce jeudi matin, ils ont bloqué la cuisine centrale de la commune.
Les employés communaux poursuivent leur mobilisation. Après avoir manifesté devant la mairie de Saint-Louis hier, mercredi 2 septembre, puis bloqué un temps la circulation sur le giratoire de Bel-Air, près de 90 manifestants réitèrent ce jeudi.
 
La cuisine centrale de la commune a ainsi été bloquée dès 5h. Un véhicule était positionné devant la grille, qui avait été cadenassée. Les forces de l’ordre sont intervenues, et un des manifestants a été interpellé pour entrave à la liberté du travail. Il s’agit d’un adhérent de la CFDT.

Les précisions de Loïs Mussard et Jacques Payet.
La grève des employés municipaux de Saint-Louis se poursuit ©Réunion la 1ère


Les forces de l’ordre sont sur place, les deux anciens maires aussi

La cuisine centrale a été rouverte. Les forces de l’ordre restent sur place pour assurer le bon fonctionnement de la cuisine centrale et les livraisons des repas. Près de 8 000 repas sont ainsi servis aux enfants et aux peronnes âgées dans le cadre du portage à domicile. La commune de Saint-Pierre est venue en aide à la municipalité Saint-Louisienne en fournissant des repas.

Si le blocage de la cuisine centrale est levé, les manifestants restent mobilisés. Ils sont toujours devant, la circulation est impossible à cet endroit. Ce sont cependant les forces de l’ordre qui la bloque de part et d’autres par la police municipale de Saint-Louis et la gendarmerie nationale.

 
manifestation employés municipaux Saint-Louis annulation titularisation 030920
©Lyz Dumont
Les manifestants ont reçu la visite dans la matinée des deux anciens maires de Saint-Louis : Claude Hoarau et Cyrille Hamilcaro. Ils sont venus apporter leur soutien à Jean-Pierre Lallemand, président du SAFPTR, ainsi qu'ua autres manifestants. Des manifestants qui exprimaient leur colère après l'interpélation d'un syndicaliste devant la cuisine centrale.
 
saint-louis manifestation employés municipaux soutien Claude Hoarau et Cyrille HAmilcaro 030920
©Loïs Mussard
 

Cuisine centrale, Juliana M'Doihoma se défend

La maire de Saint-Louis Juliana M'Doihoma a condamné l'attitude des manifestants, qui selon elle " montrent au grand jour leur irresponsabilité et leur manque de considération pour le service public et l'intérêt général ". 
 
Hier soir, elle publiait sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle elle a tenu à s'exprimer sur les conditions de travail à la cuisine centrale. Ce point est l'une des revendications des manifestants. Elle estime ainsi que l'état, dans lequel elle a trouvé la cuisine centrale à son arrivée à la tête de la municipalité, est " le résultat de plusieurs décénnies de non-investissements dans les équipements et dans la modernisation du travail à la cuisine centrale ".
 

Une action " honteuse et inadmissible "

Pour Juliana M’Doihoma, l’action menée dans la matinée par les manifestants est " honteuse et inadmissible " pour laquelle, la justice a été saisit. " Il ne faudrait pas qu’on confonde le droit de grève et le droit d’infraction pénale ", a-t-elle déclarée.

La maire de Saint-Louis indique que la veille la municipalité a dû faire face à " des actes de dégradation en réunion ", une plainte a été déposée.
 

" Mes prédécesseurs disent que je rompt une tradition entre eux de titularisation des uns et des autres. J’ai entendu cela avec beaucoup d’effroi. Je pense que les masques sont en train de tomber. Cette manifestation, elle est signée, et certains sont en train d’instrumentaliser clairement d’agents communaux à des fins purement politiciennes. "

Juliana M'Doihoma, maire de Saint-Louis


La maire de Saint-Louis estime que le résultat des urnes est tombé. Sa démarche est différente, explique-t-elle, " j’ai fait une priorité de la nécessité de ramener Saint-Louis dans le respect du droit ". Elle rappelle qu’il " n’y a pas eu de licenciements secs " dans ce dossier,  "les gens retrouvent leur situation antérieure ", à savoir un CDI ou un CDD.
 

139 titularisations annulées

Les employés municipaux ont répondu ainsi à l’appel à la grève lancé par la SAFPTR et la CFDT INTERCO. Ils protestent contre la remise en cause de leur titularisation. La maire de la commune, Juliana M’Doihoma a en effet décidé d’annulé 139 titularisations et stagiairisations d’agents communaux.

Depuis, un bras de fer s’est engagé entre les syndicats et la municipalité. Près de 120 dossiers ont été montés, les recours seront déposés prochainement devant le tribunal de Saint-Denis.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live