Incendie au Maido : 30 hectares brûlés ce samedi

incendies saint-paul
Incendie au Maido
©M. Gatoux Félix ULM
Les pompiers luttent toujours activement contre l’important incendie déclaré depuis la nuit dernière au Maïdo. Le feu a finalement peu progressé cet après-midi, sans doute en raison des largages réalisés par le Dash, enfin opérationnel. Ce soir, le bilan est de 30 hectares de végétation brûlés
Immobilisé à Pierrefonds depuis hier vendredi, en raison d’une avarie, le Dash sera-t-il en mesure de décoller cet après-midi pour intervenir sur l’incendie du Maïdo ? La réponse est tombée en début d'après-midi. L'avion bombardier d'eau a pu réaliser son premier largage peu avant 14 heures.

Les soldats du feu estimaient à la mi-journée qu'au moins trois largages seraient suffisants pour être sûrs venir à bout de cet impressionnant incendie. Il en a au final réalisé bien plus. Le Dash est resté mobilisé durant toute l'après-midi.
 
L’incendie qui sévit dans les hauteurs de Saint-Paul a progressé rapidement. La première alerte a été donnée la nuit dernière, vers 19 heures, par des habitants. Un premier départ de feu localisé du côté Nord et qui a brûlé environ 4 hectares de végétation dans la nuit.
 
Le Dash intervient au Maïdo
©Céline Latchimy
 

30 hectares brûlés durant cette journée


Ravivé par un vent violent entre minuit et une heure du matin, le feu a continué sa progression vers les remparts donnant sur le cirque de Mafate. Mais depuis ce matin, c’est du côté Sud que les pompiers sont mobilisés en nombre. Le lieutenant-colonel Paul Boucheron a parlé à la mi-journée d’une poche de végétation de 18 hectares sur laquelle tous les efforts sont concentrés.

Car c’est là que se trouvent les espèces qu’il faut préserver. Les pompiers travaillent d’ailleurs en collaboration avec les experts du Parc national depuis le poste de commandement installé au niveau du parking du point de vue du Maïdo.

Les précisions du lieutenant-colonel Paul Boucheron sur Réunion La 1ère :
 
Maïdo : Itw en direct du Lt-Colonel Paul Boucheron

"On attend le Dash avec impatience, indiquait le lieutenant-colonel Paul Boucheron à la mi-journée. Il va nous aider énormément pour contenir le feu". Dès que l’avion bombardier d’eau sera opérationnel, il pourra procéder au largage de produit retardant afin de freiner efficacement la propagation des flammes sur les points chauds.

A la mi-journée, on recensait 80 pompiers mobilisés ainsi qu’une quinzaine d’engins et six hélicoptères bombardiers d’eau, et donc un total de 22 hectares de végétations brûlés. Il faut croire que l'intervention du Dash cet après-midi a effectivement été cruciale, puisqu'en fin de journée, le bilan était de 30 hectares de végétation brûlés.

Deux équipes de 30 pompiers doivent se relayer sur place pour la surveillance des points chauds cette nuit.
 
Parallèlement, la gendarmerie ainsi que la police municipale de Saint-Paul sont mobilisés sur place. L'Office national des forêts a annoncé la fermeture des routes forestières du Maïdo, des Tamarins et de Timour ainsi que de tous les sentiers pédestres et VTT sur le massif du Maïdo.
 
Incendie au Maido
©Céline Latchimy
 

La piste criminelle étudiée


Il s’agit aussi parallèlement de déterminer l’origine de ce sinistre. Depuis les grands incendies de 2010 et 2011, une cellule inter-services RCCI -"Recherche des causes de l’incendie- a été mise en place.

La piste criminelle est évidemment étudiée même si les autorités indiquent qu’il était encore trop tôt pour se prononcer, la priorité étant donnée aux soldats du feu.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère  :
 
Bilan d'une journée de lutte contre le feu au Maïdo
Les Outre-mer en continu
Accéder au live