réunion
info locale

Deux tortues marines retrouvées mortes, samedi

environnement saint-gilles
Tristan mâle tortue, tué par une hélice janvier 2020
©Mathieu Barret (Kelonia)
Deux tortues ont été retrouvées mortes, ce samedi 11 janvier 2020. La première a été heurtée par un bateau à moteur dans le secteur de Grand-Fond. Le mâle adulte baptisé Tristan en 2016, présentait une entaille profonde à l'arrière de sa carapace. La seconde a été découverte à Saint-Denis. 
Deux cadavres de tortues ont été découverts, samedi. La première, un mâle adulte de tortue verte présentait des entailles profondes à l'arrière de sa carapace. Ces plaies ne laissent aucun doute sur l'origine de la mort, comme l'explique Stéphane Cicione, directeur de Kelonia, centre réunionnais consacré aux tortues de l'océan Indien : 

"Cette blessure a été causée par l'hélice d'un bateau. Les usagers de la mer circulent à grande vitesse pour se rendre sur les zones de plongée ou pour voir les baleines. Ils oublient que des animaux marins vivent là. Quand un bateau passe à 15 ou 20 nœuds la tortue n'a pas le temps de plonger"
Tortue verte de Saint-Leu
©Michelle Bertil (Réunion la 1ère)

Une tortue imbriquée échouée sur la plage de galets du Barachois


La mort de ce mâle adulte de 129 kg est une véritable perte pour l'écosystème marin de La Réunion. Les côtes réunionnaises abritent essentiellement des tortues juvéniles. Les adultes sont essentiels pour le retour de ces animaux sur les plages de l'île, les mères revenants sur leur lieu d'éclosion une fois adulte. Les usagers doivent réduire leur vitesse pour protéger la faune marine.

En fin de journée, sur la berge du Barachois à Saint-Denis, des badauds ont découvert le corps sans vie d'une tortue imbriquée. Une autopsie du corps du reptile marin est prévue dans l'après-midi. 
L'an dernier, Kelonia a recensé 5 morts accidentelles de tortues dans les eaux de La Réunion.
 
Publicité