L’Ouest victime d’une série de cambriolages, les gendarmes alertent

océan indien saint-gilles
Cambrioleur
Image d'illustration ©Pixabay
Au cours de la semaine, les gendarmes de l’Ouest ont été à pied d’œuvre sur des cambriolages multiples. Les militaires tirent la sonnette d’alarme et dispensent des conseils à la population.

La semaine dernière, les gendarmes sont intervenus sur une série de cambriolages à Saint-Paul, que ce soit dans les hauts de la commune ou en centre-ville.

Les malfaiteurs visent tout autant les sites privés, comme les maisons, sociétés ou résidences, que les lieux publics comme les écoles sur une zone allant de Saint-Paul ville à la Saline-Les-Bains.

Ainsi, les militaires ont constaté un cambriolage dans une résidence de l’Ermitage. Là, les voleurs sont repartis avec des cartes bancaires, de l’argent liquide ou encore un appareil photo. A la Saline-Les-Bains, également, les malfaiteurs ont dérobé de l’argent liquide ou encore des bijoux.

De l’argent s’est envolé dans une société de contrôle technique de Saint-Paul, et sur un chantier d’appartement en construction à l’Eperon, les voleurs ont poussé le vice à repartir avec des compteurs électriques.

D’autres larcins ont été commis dans un dépôt de bus ou dans l’école primaire de Mont-Roquefeuil. Mais dans ces cas précis, le préjudice doit encore être évalué.

Conseils pour éviter les cambriolages
©FB Gendarmerie de La Réunion

Les gendarmes appellent donc la population à la prudence et émettent des recommandations pour éviter les intrusions.

  • Sécuriser le domicile / la société avec un système d’éclairage puissant et/ou un système de vidéosurveillance afin de dissuader les voleurs ;
  • Faire appel à la solidarité entre voisins, notamment si l’un part en vacances. Petite astuce des gendarmes : faire récupérer son courrier par le voisin pour éviter de signaler une absence.
Que faire en cas de cambriolage
©FB Gendarmerie de La Réunion

Les militaires font aussi appel au bon sens de la population en cas d’intrusion. Ils demandent expressément :

  • de contacter les forces de l’ordre en composant le 17,
  • de noter le maximum d’informations sur l’individu (couleur de cheveu, tenue, signes distinctifs éventuels comme les tatouages etc…),
  • et surtout de ne pas tenter de l’immobiliser seul. Il vaut mieux se mettre à l’abri.