Sécurité aux abords des discothèques : le débat relancé avec la vidéo d'une bagarre relayée sur les réseaux sociaux

faits divers saint-gilles
Bagarre aux abords des discothèques de Saint-Gilles boites de nuit sécurité la réunion
La vidéo de la bagarre survenue dimanche soir dans le secteur des discothèques de Saint-Gilles a été partagée plusieurs fois sur les réseaux sociaux ©Captures écran Facebook
La vidéo d'une bagarre survenue dimanche soir dans le secteur des discothèques de Saint-Gilles circule actuellement sur les réseaux sociaux. De quoi relancer le débat sur la question de la sécurité aux abords de ces établissements, alors que le préfet a récemment rappelé à l'ordre la profession.

Ce dimanche 1er mai, alors que la fête battait son plein dans les discothèques de L'Hermitage, à Saint-Gilles, une violente bagarre a éclaté à l'extérieur. Une rixe qui a été filmée par au moins un témoin de la scène qui a ensuite partagé la vidéo sur les réseaux sociaux.

On y voit des agents de sécurité échanger des coups avec au moins trois individus qui ont fini au sol avant finalement de se relever et de tenter encore de répliquer face aux vigiles, plus nombreux.

Découvrez ci-dessous cette vidéo :

Bagarres devant les discothèques

Pas d'explication du côté des discothèques

Difficile en l'état de comprendre les circonstances de l'altercation, d'autant qu'aucun responsable des établissements concernés n'a répondu jusqu'à présent à nos sollicitations.

Toujours est-il que cette malheureuse histoire illustre à quel point la question de la sécurité aux abords des boites de nuit reste brûlante. A la veille de ce week-end du 1er mai, le préfet de La Réunion Jacques Billant avait d'ailleurs interpellé les gérants des discothèques à ce sujet.

Une réunion vendredi dernier

Un communiqué de presse envoyé, le vendredi 29 avril, à la suite d'une réunion à laquelle a participé le directeur de cabinet du préfet Ottman Zaïr et les principaux concernés dans le but de leur rappeler la réglementation en vigueur et les obligations à respecter en terme de sécurité.

Le préfet déplore les trop nombreux débordements observés aux abords des établissements de nuit, et notamment au cours du week-end prolongé de Pâques. "Les capacités d’accueil de certains ERP ont été largement dépassées, ce qui présente des dangers pour la sécurité de la clientèle", soulignait-il.

Un établissement fermé administrativement

Une fermeture administrative a d'ailleurs été décidée par la mairie de Saint-Paul pour un établissement qui ne respectait pas ses obligations en termes de sécurité et d’accueil du public.

De leurs côtés, les gérants répondent que leurs personnels ne sont pas habilités à intervenir à l'extérieur. Ils réclament ainsi que l'Etat les soutienne pour lutter contre ces actes de violences sur la voie publique. Dimanche soir, en l'occurrence, la ligne a bien été franchie comme en atteste la vidéo.