réunion
info locale

Sécurité routière : alcool et stupéfiant au cœur des contrôles

sécurité saint-benoît
Contrôle des stupéfiants
©francetvinfo
Samedi, toute la journée, les motards de la gendarmerie de La Réunion étaient mobilisés pour lutter contre la consommation d'alcool et de stupéfiant. Le résultat est édifiant en moins de 24 heures, ils ont relevé 79 infractions dont 63 génératrices d'accidents.
Les motards de la gendarmerie de Saint-Benoît, de la Rivière-Saint-Louis et de Saint-Paul étaient mobilisés, ce samedi 19 octobre 2019, pour lutter contre les conduites addictives au volant. Pour tenter de dissuader les automobilistes de prendre le volant, après avoir consommé des produits illicites. Ils ont effectué des contrôles samedi en fin de matinée à Saint-Benoît, au Tampon à la sortie de Florilège, à Sainte-Marie et à Saint-Gilles-les-Bains.
 

Déjà contrôlé ivre et sans assurance en avril 2019


Dans l'Est, ils ont appréhendé un cyclomotoriste de 22 ans qui présentait un taux de 1,07 mg d'alcool par litre de sang. Le chauffard, déjà connu des militaires, circulait sans assurance. Ils l'avaient contrôlé dans un état similaire en avril dernier. Il devra s'expliquer prochainement devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis.

Dans le Sud, des conducteurs, qui venaient de passer la matinée au milieu des fleurs, pensaient sûrement échapper aux forces de l'ordre. Mauvaise pioche ! Trois conducteurs, qui affichaient des taux d'alcool bien supérieur à la limite autorisée ont été interceptés. L'un des trois chauffards était également positif à la consommation de stupéfiants. Son véhicule a été transporté en fourrière. 
 

L’alcool et la fumée ne font pas bon ménage avec le volant


Cette opération avait également lieu à Saint-Gilles-les-Bains et à Sainte-Marie. Là encore, les motards ont constaté que les usagers de la route s'autorisaient quelques largesses avec le code de la route et la première des recommandations : ne pas s'installer derrière un volant ou un guidon quand on a consommé de l'alcool ou des produits interdits. Cette information facilement assimilable a manifestement tendance à disparaître dans les vapeurs d'alcool et les volutes de fumées. 

Les militaires ont relevé de nombreuses infractions. Six des chauffards rencontrés ont retenu leur attention. Avant midi, quatre d'entre eux présentaient des taux d’alcoolémie incompatibles avec la conduite d'un engin à moteur. Deux ont été contrôlés positifs à l'usage de produits stupéfiants. 
 
Publicité