Saint-Paul : une opération de dépistage pour la journée mondiale contre l’hépatite

santé saint-paul
Dépistage hépatite bus stand
Dépistage hépatite 290721 ©Michelle Bertil
Une opération de dépistage était organisée ce jeudi 29 juillet à Saint-Paul pour sensibiliser la population aux hépatites, mais aussi aux autres infections sexuellement transmissibles. Plusieurs acteurs de la prévention étaient présents pour les informer.

A l’occasion de la journée mondiale contre l’hépatite, une journée de dépistage est organisée à Saint-Paul ce jeudi 29 juillet à la gare routière, de 9h à 15h. L’objectif est de sensibiliser et d’informer les Réunionnais sur cette inflammation qui peut avoir des conséquences graves sur la santé. D’autres dépistages d’Infections Sexuellement Transmissibles, comme le VIH, sont proposés.

Reportage de Réunion la 1ère.

Journée mondiale de l’hépatite, une opération de dépistage à Saint-Paul ©Réunion la 1ère

Une maladie inflammatoire du foie

L’hépatite est une maladie inflammatoire qui touche le foie, et qui peut se guérir spontanément ou progresser vers une cirrhose. Une hépatite peut être causée par des virus ou des produits toxiques, tels que l’alcool ou certains médicaments.

Cinq virus sont liés à l’hépatite : les virus A, B, C, D et E. Ils se différencient par leur virulence et leur mode de transmission. Les hépatites B et C sont connues pour être les plus dangereuses et peuvent être à l’origine d’un cancer du foie.

5 virus liés à l’hépatite

Le risque d’infection par le virus de l’hépatite A est lié au manque d’eau potable et à l’insuffisance de l’assainissement. Elle se transmet par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés, ou par contact direct avec une personne infectée. Si l’individu infecté peut guérir spontanément, cela peut être plus grave et engager le pronostic vital. Un vaccin existe.

L’hépatite B se transmet par le sang lors de transfusions sanguines, par le sperme et autres liquides biologiques. Elle est à l’origine de plus de 780 000 décès chaque année. Un vaccin existe aussi contre ce virus.

L’hépatite C se transmet par transfusions sanguines avec du sang contaminé ou lors de consommation de drogues injectables. Près de 350 000 personnes en décèdent chaque année. Aucun vaccin n’est disponible mais des traitements permettent d’éradiquer complètement le virus.

L’Hépatite D n’est présente que chez les personnes touchées par le virus de l’hépatite B. Les vaccins contre cette dernière protègent aussi contre l’hépatite D.

Enfin, l’hépatite B, qui est une pathologie bénigne, peut avoir de graves conséquences chez les personnes les plus sensibles. Des traitements existent contre l’hépatite E chronique.