Saint-Philippe : inauguration d’une nouvelle piste d’atterrissage de parapente

sport saint-philippe
Inauguration de la nouvelle piste d’atterrissage de parapente à Saint-Philippe
Inauguration de la nouvelle piste d’atterrissage de parapente à Saint-Philippe ©Loïs Mussard
Ce matin, la ville de Saint-Philippe a inauguré une nouvelle piste d’atterrissage de parapente. Une quinzaine de décollages ont été réalisés sur la piste d’envol de Matouta.

Une nouvelle piste d’atterrissage de parapente a été inaugurée ce matin à Saint-Philippe, sur le site de Cap Méchant. La ville a ainsi conventionné avec l'Ile de la Réunion Tourisme, IRT, afin de créer une zone d'atterrissage pour des vols libres.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère :

Une nouvelle piste d’atterrissage de parapente à été inauguré ce mercredi à Saint-Philippe. Plusieurs vols se sont déroulés, mais l’arrivée sur site a été rude pour deux binômes, parmi lesquels le maire de la commune

"On veut que le vol libre se développe"

Cette zone d’atterrissage de vols libres permet ainsi à la commune de mettre en avant les activités à sensation. "Il y a des potentialités qui sont énormes à Saint-Philippe. L’idée c’est de diversifier la pratique sportive, les activités de loisirs […] et de faire de ce territoire un territoire dynamique" confie Olivier Rivière, maire de Saint-Philippe.

"C’est la promotion du vol libre. On veut que le vol libre se développe, dans le Sud notamment. On va pouvoir initier des stages ici. […] Aujourd’hui il y a eu une quinzaine de pilotes qui ont décollé de Matouta" se réjouit Joël Loire, président de la ligue de vols libres.

Inauguration de la nouvelle piste d’atterrissage de parapente à Saint-Philippe ©Loïs Mussard

Incident à l’atterrissage pour deux équipages

Les parapentistes ont pu faire de belles arrivées, en dépit d’un incident à l’atterrissage pour deux équipages provoquant deux blessés légers. "On a eu un atterrissage lourd d’un parapentiste en duo, qui nous a paru impressionnant mais qui, au final, n’est pas aussi grave que ça" déclare le lieutenant Jacques Potin, chef du centre de secours de Saint-Philippe. "Apparemment, c’est une erreur humaine. Ça nous arrive à tous. Le parapente c’est aussi ça : on met l’accent sur la sécurité, mais parfois il y a des incidents" ajoute Joël Loire.

Deux personnes ont été blessées. Il s’agit d’un homme de 68 ans, ayant une fracture au bras, et d’une femme, la copilote du parapentiste, qui ressort avec des douleurs au niveau de la cheville, du genou droit et des hanches. Ces derniers ont été pris en charge par le véhicule de secours et d'assistance aux victimes, VSAV, de Saint-Philippe pour un bilan, avant d’être évacués au CHU pour des examens complémentaires.

"Mis à part cet incident, l’événement s’est plutôt bien passé" déclare Olivier Rivière, le maire de Saint-Philippe, qui remercie les secours pour leur intervention et la prise en charge rapide des blessés.