réunion
info locale

Affaire du multiplexe de Saint-Pierre: l'avocat d'"Investissement, Commerce et Cinéma" tape du poing sur la table

société saint-pierre
Drotkowski Fontaine Ethève
©Capture d'écran
Les habitants du Sud attendent leur Multiplexe. Le complexe de cinéma devait sortir de terre l'an dernier mais pour le moment les travaux ne sont toujours achevés. Aujourd'hui, Michel Fontaine, le maire de la commune de Saint-Pierre est dans le viseur de la justice.
 
C’est une affaire de prise illégale d'intérêt qui traîne depuis 2016. Frédéric Drotkowski, dirigeant du groupe ICC (Investissement, Commerce et Cinéma), accuse Michel Fontaine, le maire de Saint-Pierre et président de la CIVIS (Communauté Intercommunale des Villes Solidaires), d'avoir privilégié son principal concurrent, Yves Ethève, dans l’attribution de la construction d’un multiplexe sur sa commune. En cause : l’achat d’une parcelle de terrain de 15 000 m2, sur laquelle doit s’implanter le futur complexe cinématographique. A l’époque, la société de Frédéric Drotkowski aurait proposé d’acheter la parcelle 450 euros le mètre carré, mais le marché public a finalement été attribué à la société d’Yves Ethève pour 200 euros le mètre carré, soit deux fois moins cher. Un manque à gagner de plusieurs millions d’euros pour la CIVIS. Des allégations que rejette l’ancien sénateur qui explique, par ailleurs, que le tribunal administratif a débouté le plaignant dans cette affaire.

Si la justice a encore des recours à examiner, l'avocat de Frédéric Drotkowski, vient de demander que la brigade de sûreté départementale soit dessaisie du dossier. C'est le journal "Le Parisien"' qui révèle cette nouvelle demande. Yassine Bouzrou accuse les enquêteurs « de ne pas avoir pris toutes les précautions utiles » dans cette affaire très sensible et demande un élargissement de l’enquête à des faits de corruption et de favoritisme.


 
Publicité