Malgré l’été… tenue correcte exigée en collège et lycée

éducation saint-pierre
Fille porte un chort
Faut-il autoriser le port de short et de débardeurs en classe en cette période d'été austral ? Le débat est ouvert suite à une manifestation d'élèves, hier, au collège St-Charles à St-Pierre qui dénoncent le règlement intérieur de l'établissement interdisant ce genre de vêtement malgré la chaleur.
 

Il n'y a pas de loi en la matière, la tenue vestimentaire des élèves c'est à l'appréciation des établissements qui édictent leur règlement intérieur.

En général tous les règlements intérieurs comportent une phrase sur l'obligation de porter une tenue décente ou appropriée, en précisant ce que ces termes désignent. Après, chaque responsable d'établissement a un pouvoir d'appréciation sur ce qui est décent, ce qui est approprié.

Mais en cette période de fortes chaleurs où le mercure dépasse aisément les 30 degré, les élèves demandent à pouvoir porter des tenues plus légères pour leur confort. Hier, des jeunes filles du collège St-Charles dans le Sud s’étaient réunies devant le portail de leur établissement pour manifester contre le règlement intérieur. Une pétition a même été lancée pour protester contre le futur port de l’uniforme et l’interdiction pour les filles de se vêtir d’un short ou d’un débardeur. Une restriction qui ne s’appliquerait pas à leurs camarades masculins.
 

Le collège ce n'est pas la plage

Le confort des élèves préoccupent bien évidemment les associations de parents. Pour le FCPE, il faut trouver un juste milieu et surveiller que la tenue reste correcte pour aller à l’école, tout en tenant compte des conditions climatiques. De son côté, le SNALC, syndicat d’enseignants, est plus strict.

« L’école ce n’est pas la plage donc on ne peut pas venir ici comme on va faire du surf ou se baigner », déclare Jean-Louis Pradel, son président à La Réunion.


Les parents partagés

Cette interdiction de porter certaines tenues indignent bon nombre de parents. Pour eux, ne pas laisser les élèves s’habiller comme ils le souhaitent constitue une entrave à leur liberté. Les établissements campent néanmoins sur leurs positions et cela renvoie au débat de l’uniforme que certains parents d’élèves jugeraient judicieux d’imposer tandis que d’autres le voient également comme une perte d’identité personnelle et d’expression de soi.



Reportage de Nathalie Rougeau et Alexandra Pech.
Reportage ©Réunion La 1ère