réunion
info locale

Dengue: les analyses sanguines du Sud envoyées dans le Nord, la CFTC appelle à la gréve illimitée

santé saint-pierre
chu biologie sud
©Réunion la1ère
Alors que l’épidémie de dengue flambe dans le sud, le laboratoire du CHU sud serait contraint d’envoyer l’analyse des prélèvements à faire par le personnel du Nord à partir de lundi prochain. Un transfert que dénonce la CFTC .
 
Le laboratoire de Biologie Moléculaire du sud est au taquet depuis le début de l’épidémie de dengue. Et depuis une semaine, son rythme de travail s’est encore accéléré avec la multiplication des cas.
Il effectue près d'une centaine de prélèvements par jour actuellement, en plus de son travail de routine et livre les résultats entre 24 et 36 heures. On lui demande aujourd’hui de transférer ces analyses aux équipes du Nord qui n’ont pas la même réponse en terme d’actes effectués par jour.  

Le Laboratoire de Biologie Moléculaire s’occupe de rechercher l’ADN des virus et bactéries : grippe, rougeole, dengue. Une partie de son activité est aussi consacrée aux MST.
 
Dengue moustiques

Alors que le pic épidermique n’est pas encore été atteint, la CFTC s’inquiète et vient d’écrire à Agnès BUZYN , la Ministre de la santé pour l’informer de ce qui se passe au niveau de la gestion du CHU Sud.

« Ce laboratoire spécialisé qui existe sur le site Sud et qui fonctionne parfaitement, avec un panel d’analyses et en nombre de prélèvements plus important que le site Nord fait l’objet de ce que l’on appelle «  réorganisation ou transfert d’activité » sur le site Nord dans un projet datant de 2 ans et dont on ne connaît pas à ce jour la date de cession d’activité pour le site Sud à ce jour ».

Les activités du laboratoire de l’hôpital sudiste devaient en fait être transférées depuis deux ans dans le Nord, c’est ce qui était en tout cas prévu dans le plan de redressement de l’Hôpital, le Copermo (Comité interministériel de performance et de la modernisation de l'offre de soins). Cela ne s'est toujours pas fait.

" Ce n'est pas le moment " estime en substance le syndicat qui s'interroge sur les décisions prises et d'énoncer les conséquences pour la population : retard au rendu des résultats, risque d'erreur médicale majoré, coût du transport pour acheminer les analyses sans oublier la capacité du Nord à absorber le travail du laboratoire sudiste.

La CFTC lance un préavis de grève illimitée à compter du lundi 18 Mars 2019.



 
Publicité