Saint-Pierre : pris d’assaut, le centre des impôts a dû fermer ses portes

impôts
taxe foncière
La période du paiement des taxes foncières et d’habitation a commencé. Ce lundi matin, le centre des impôts de Saint-Pierre a été pris d’assaut et a dû fermer ses portes. Pourtant, il est aussi possible de payer ses impôts dans les bureaux de tabac.
Rush ce lundi matin au centre des impôts de Saint-Pierre. L’accueil du public a dû être suspendu à 9h du matin. Une mesure imposée par la crise sanitaire, car la jauge de 20 personnes dans le centre a été largement dépassée.
 

Le centre des impôts pris d’assaut

Les premiers courriers sont arrivés dans les boîtes aux lettres et beaucoup de contribuables se déplacent pour rencontrer un agent, indispensable pour pouvoir échelonner le règlement. Le centre des impôts de Saint-Pierre a fait face ce lundi 5 octobre à l’affluence des personnes venues payer leurs taxes foncières et d’habitation.  

Payer par internet est assez simple, mais tout le monde n’y est pas familiarisé pour autant. A 9h, nombreux sont ceux qui ont trouvé portes closes en arrivant au centre des impôts de Saint-Pierre. Certains avaient même pris leur journée pour l’occasion.

Impossible de rencontrer un agent ce lundi, le centre a dû fermer. L’affluence était trop forte à l’ouverture des locaux. La jauge, fixée à 20 personnes, a donc été rapidement dépassée. Ceux restés dehors ont donc dû rentrer chez eux. Ils devront prendre rendez-vous par le biais du site internet.
 

La période du paiement des taxes foncières et d’habitation a commencé

Beaucoup ignorent encore qu’il est désormais possible de payer leurs impôts dans un bureau de tabac. Les buralistes, eux, ne sont en effet pas assaillis. Ces derniers ne peuvent en revanche pas encaisser de montants supérieurs à 300 euros.
 
Les paiements doivent se faire uniquement en espèces, pour ceux en carte bancaire les frais ne sont pas pris en charge l’administration. Certains l’acceptent néanmoins. Mais attention, que ce soit chez le buraliste ou au centre des impôts, les modalités vont évoluer.

A partir du mois de décembre, les contrôleurs ne pourront plus prendre d’espèces. Le paiement fractionné sera également limité dans le temps. Le paiement fractionné ne se fera plus que par carte bleu, virement ou prélèvement, et le buraliste en sera exclu car au-delà des trois mois, la dette tombera dans une autre catégorie, explique Eric Métro du syndicat Solidaires Finances Publiques.
 ​​​​​​​​​​​​​​