A Saint-Pierre, les lignes Alternéo interrompues en raison du mouvement de grève à la Semittel

transports saint-pierre
Grève illimitée des conducteurs de bus de la Semitell
Les conducteurs de bus de la Semitell sont en grève illimitée. ©Loïs Mussard
A Saint-Pierre, plus aucun bus du réseau Alternéo ne circule ce jeudi 31 mars. En raison des barrages filtrants mis en place par les grévistes de la Semittel qui réclament une revalorisation salariale, la direction a décidé de fermer le site de dépôt à Pierrefonds.

Mauvaise nouvelle pour les usagers du réseau Alternéo dans le Sud de l'île. En raison du mouvement de grève à la Semittel, l'ensemble des lignes ont été interrompues à Saint-Pierre ce jeudi 31 mars.

Cela concerne donc les lignes 1, 2, 3, 4, 6, 7, 8, 9, 11, 13, 13a, 14, Karlavil 1 et Karlavil 2. Sur le réseau Carsud, les lignes 5, 11, 13 et STA sont également perturbées.

Des barrages filtrants au siège

Si plus aucun bus du réseau ne circule à Saint-Pierre, c'est parce que la direction a pris la décision de fermer le site de dépôt de bus, à Pierrefonds. Depuis le début de la grève lundi, les grévistes -au nombre de 120 selon la direction, 150 selon les syndicats- ont installé un barrage filtrant au siège, ce qui ralentissait notamment la sortie des bus.

La direction explique avoir fait ce choix pour éviter que la situation ne s'envenime entre les salariés grévistes et les salariés non grévistes qui ont eux-mêmes du mal à accéder au site.

Pour une augmentation des petits salaires

Pour rappel, les grévistes réclament la revalorisation des petits salaires de la Semittel, en l’occurrence celui des chauffeurs, des contrôleurs, des personnels de maintenance ou encore des agents d’accueil. Les syndicats FO et UR 974 demandent ainsi une augmentation de 238 euros.

Mais jusqu'à présent, il n'y a toujours aucune entente en la direction et les grévistes. Une nouvelle réunion avait lieu ce matin, en présence de l'inspection du travail qui joue le rôle de médiateur.

Une revalorisation de 12 points proposée

La direction a proposé une revalorisation de l'ordre de 12 points pour les petits salaires et de 5 points pour les cadres, sachant qu'un point équivaudrait à 8,50 euros bruts selon certaines sources. Mais celle-ci reste en deçà des attentes des représentants syndicaux.

La direction précise que le dépôt ne sera pas rouvert avant une fin du conflit et le retour à une situation apaisée à la Semittel.