réunion
info locale

Saint-Pierre : un homme de 56 ans mis en examen pour tentative d’enlèvement

faits divers saint-pierre
tribunal Saint-Pierre déferrement suspect tentative d'enlèvement adolescente Ligne des Bambous 021219
©Frédéric Hoarau (Réunion la 1ère)
L'homme a été écroué à Domenjod. Il encourt 20 ans de prison. S'il a reconnu être sur les lieux de l'agression, il nie en revanche ce qui lui est reproché

 
Un homme d’une cinquantaine d’années a été déféré au tribunal de Saint-Pierre ce lundi 2 décembre vers 17h. Il a auparavant passé 48 heures en garde à vue, suspecté d’avoir tenté d’enlever une jeune collégienne de Saint-Pierre samedi dernier.

Jusqu'au bout le suspect a nié les faits. S'il a bien abordé la jeune fille, en aucun cas, il n'a voulu l'enlever, a t'il martelé dans le bureau du juge de la liberté et de la détention. Une version qui diffère de celle de la victime.

L’adolescente de 16 ans, originaire de la Ligne des Bambous, avait relevé la plaque d’immatriculation de la fourgonnette blanche de son agresseur, après s'être échappée alors qu'il tentait de la convaincre de monter dans le véhicule. Elle a ensuite porté plainte.

Les policiers ont ainsi pu procéder à l'interpellation d'un homme l'après-midi même. Le fourgon a été saisi et examiné par la police scientifique.

L'homme marié n'a jamais été condamné. Pour son avocate Nathalie Pothin présente ce lundi soir au palais de justice de Saint-Pierre, le dossier est vide.

"Il y a très peu d'éléments. C'est pourquoi j'avais plaidé pour un placement sous contrôle judiciaire ou éventuellement une assignation à résidence" Maître Nathalie Pothin, défenseure de l'homme de 56 ans


De son côté, Benoit Bernard, le vice-procureur de Saint-Pierre a expliqué le placement en détention provisoire de l'homme. Pour le magistrat, il s'agit d'éviter une nouvelle tentative d'enlèvement mais aussi dans un souci de trouble à l'ordre public. 
 

"Il s'agit aussi de le protéger au regard du climat actuel absolument pas serein par rapport à ces faits de tentative d'enlèvement qui se multiplient et des faits de violence que nous connaissons dans le sud et dans le nord de l'île. Dans ce dossier, il va y avoir de nouvelles investigations. En l'état aucun rapprochement n'est fait avec avec d'autres faits qui auraient pu être commis sur l'île"Benoît Bernard, vice-procureur de Saint-Pierre


En clair cette affaire de Saint-Pierre n'aurait aucun lien avec les autres tentatives d'enlèvement présumée signalées dans l'Ouest et le Nord du département. 

Les précisions de Suzette Emma.

Mise en examen pour tentative d'enlèvement à Saint-Pierre


 
Publicité