Saint-Pierre: l'hôtel Villa Delisle ferme ses portes

tourisme saint-pierre
Fermeture hôtel ville delisle 4 étoiles
©Suzette Emma

L’hôtel Villa de Lisle à Saint-Pierre met ses activités en veille jusqu’au 18 avril. Autrement dit l’établissement est fermé jusqu’à cette date. C’est la conséquence de la mesure de fermeture des bars et restaurants imposée par la préfecture, vendredi dernier.

Pour freiner l’épidémie de Covid-19, le préfet de La Réunion, Jacques Billant, a donné un nouveau tour de vis. A compter de ce mardi 6 avril, en plus du maintien du confinement, de 18h à 5h, de nouvelles jauges pour le maintien de la distanciation sociale sont établies, et toute une liste d’établissements accueillant du public sont fermés. Il s’agit des salles de spectacles, de cinéma, des aires sportives couvertes ainsi que les bars et restaurants.

Les restaurants pour qui il reste cependant la solution de faire des repas à emporter, et la livraison. Obligés sans cesse de s’adapter pour maintenir une activité depuis le mois de juin 2020, les restaurateurs doivent à nouveau se réinventer. Mais tous ne pourront pas le faire, et certains sont contraints de s’octroyer une pause forcée.

Activité en veille

C’est le cas de l’hôtel 4 étoiles Villa Delisle à Saint-Pierre. Après un week-end où l’établissement a affiché complet, il s’est complètement vidé. Et il n’accueillera plus aucun client jusqu’au 18 avril.

Avec le renforcement des mesures, certains hôtels préfèrent fermer leurs portes

Depuis ce mardi matin, l’hôtel est fermé. Sur la quarantaine d’employés, seuls trois restent à leurs postes. Il s’agit d’une personne chargée d’assurer la permanence téléphonique à l’accueil, et de deux autres dédiées à la maintenance. Sinon, tout le reste du personnel est mis en chômage partiel.

Une décision dictée, selon le directeur de l’hôtel, David Weisel, par la fermeture des bars et restaurants de l’établissement. " Au vu de la configuration, une organisation de l’activité hôtelière sans pouvoir proposer des services de restauration n’a pas vraiment de sens ", explique David Weisel.

Personnel au chômage partiel

Restait la solution du room-service, mais plutôt que d’offrir ce que le directeur appelle " un service dégradé par rapport à notre fonctionnement habituel, nous avons choisi de faire une pause et mettre l’activité en veille ".

Il faut savoir que depuis le couvre-feu, l’hôtel était quasiment vide en semaine et rempli à 100% les vendredis et samedis. Les clients venaient y passer le week-end pour justement pouvoir profiter du restaurant le soir.

Jusqu’au dimanche 18 avril donc, les portes de la Villa Delisle resteront fermées, semaine et week-end. A Petite-Ile, Le Palm Hôtel est lui aussi fermé pour 15 jours. Mais là-bas, ce sont les annulations en cascade qui ont contraint la direction à prendre cette mesure radicale.