Saint-Pierre : plus d’un an après les manifestations, des arbres plantés sur le site de Casabona

aménagement du territoire saint-pierre
Plus d’un an après les manifestations, des arbres plantés sur le site de Casabona.
Plus d’un an après les manifestations, des arbres plantés sur le site de Casabona. ©Réunion La 1ère
Ce jeudi 21 avril, des arbres sont plantés par des écoliers et collégiens sur le site de Casabona à Saint-Pierre. En février 2021, le mouvement "Extinction Rebellion 974" manifestait au même endroit contre un projet d’aménagement de parc urbain.

"Les arbres font partie de la nature, ils sont comme les êtres humains, ils doivent vivre, et il faut en planter plein pour donner de l’air, confie Miqdad, écolier. Sans arbre, on ne pourrait plus respirer".  

Replantation de 200 arbres  

Comme des dizaines d’écoliers et de collégiens, il participait ce jeudi 21 avril à une replantation de plus de 200 arbres, sur le site de Casabona, à Saint-Pierre. Elle s’inscrit dans le cadre de l’opération "un million d’arbres pour La Réunion" orchestrée par le Conseil Départemental. Plus de quinze espèces endémiques sont plantées pour reverdir le futur parc urbain de la commune. 

"Nous avons signé des Pactes de Solidarité Territoriale (PST), et la plantation d’arbres fait partie des actions qui y sont prévues", a déclaré le président du Département, Cyrille Melchior, après avoir mis en terre plusieurs plants de benjoin, de bois d’osto et autres bois de gaulette.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Saint-Pierre : 200 arbres pour Casabona

Des manifestations sur ce site l’an dernier  

Sur ce même site, les membres du mouvement "Extinction Rebellion 974" ont manifesté à plusieurs reprises en février 2021. Ils dénonçaient l’abattage d’arbres nécessaire à la construction d’une route et du futur centre commercial.  

Les contestataires s’opposaient à l’époque au projet d’aménagement du site par la mairie de Saint-Pierre. Ils demandaient au maire de Saint-Pierre, Michel Fontaine, l’arrêt immédiat des travaux et l’abandon du projet. Une pétition en ligne avait été lancée, et plus de 35 000 signatures recueillies. Désormais, la mairie fait volte-face et remet l’arbre au cœur de son projet.  

Une barrière végétale

"La partie où l’on plante sera une lisière forestière, explique Willy Fontaine, directeur service environnement et cadre de vie à la mairie de Saint-Pierre. Elle va créer une barrière végétale pour réduire les nuisances visuelles, sonores, olfactives. Elle va aussi sécuriser les coureurs par rapport à la route" .  

"Pas de discorde", selon le maire  

Pour le maire de Saint-Pierre, la discorde provoquée par ce projet d’aménagement du site n’a plus lieu d’être. "La discorde, c’est vous qui le dite, lâche Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre. C’est peut être une discorde pour ceux qui sont étrangers à la commune de Saint-Pierre, mais pour les Saint-Pierrois, les gens de Casabona et la Ravine Blanche, ce site a toujours été un site de rencontres et d’échanges qui nécessitait vraiment une réhabilitation qui est en train de se faire".

A terme, sur ce site jouxtant la quatre voies et le centre commerciale, 5 000 arbres transformeront l’espace en zone de détente végétalisée et en parcours de santé.