Le tribunal administratif suspend l'arrêté anti-mendicité pris par la ville de Saint-Pierre

politique saint-pierre
Une manifestation pour dénoncer l’arrêté municipal qui interdit la mendicité à Saint-Pierre
Une manifestation pour dénoncer l’arrêté municipal qui interdit la mendicité à Saint-Pierre ©Harini Mardaye
Ce samedi 30 juillet, le tribunal administratif a suspendu l'arrêté anti-mendicité pris par la commune de Saint-Pierre. Dans le même temps, une manifestation et des actions solidaires étaient menées ce matin à Saint-Pierre pour dénoncer cet arrêté qui était en vigueur jusqu'au 31 août dans la ville.

Le tribunal administratif a suspendu, ce samedi 30 juillet, l'arrêté anti-mendicité pris par la ville de Saint-Pierre. Hier, un recours avait été déposé au tribunal administratif de Saint-Denis.

Le tribunal administratif suspend l’arrêté

Le juge des référés considère que l'arrêté "porte une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales que sont la liberté d’aller et venir" et que la commune de Saint-Pierre ne démontre pas de "mendicité en expansion ou agressive et massive".

Sylvain Dumas "dit Vévin", est l’homme qui a porté plainte contre l’arrêté municipal. Cette personne en grande précarité ne cache pas sa satisfaction. "Je n’attaque pas le maire, il a un bon cœur, dit-il, mais ce sont les à-côtés qui écrasent les uns et les autres".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

L’arrêté anti-mendicité pris par la ville de Saint-Pierre est finalement suspendu par le tribunal administratif. Explications

"La faim fait mal"

"Il faut mettre des structures en place pour aider les SDF, assure Sylvain Dumas. La faim fait mal. Dormir dans le froid fait mal. Dans la rue, il y a des jeunes, des femmes, il faut ouvrir les yeux sur tout cela".

"C’est une énorme victoire pour lui, reconnait son avocate. Il a récupéré sa dignité, lui et la communauté réunionnaise".

Selon la mairie de Saint-Pierre, cet arrêté municipal avait été pris suite à des plaintes de commerçants pour des incivilités de certains SDF.

Manifestation...

Ce matin à Saint-Pierre, plus d'une vingtaine de manifestants étaient mobilisés dans le quartier de la Ravine Blanche pour dénoncer cet arrêté.

Il interdisait la mendicité du 15 juillet au 31 août dans la ville, sous peine d’une amende de 38 euros. Cet arrêté a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux et dans la classe politique.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

Mobilisation pour les démunis

... et action solidaire pour les plus démunis

Ce matin, la manifestation organisée était doublée d’actions solidaires de distribution de nourriture et de vêtements aux plus démunis. Un repas était aussi organisé pour les SDF de la ville.