Contrats PEC : quelle dotation pour La Réunion cette année ?

emploi sainte-marie
Mairie - Sainte-Marie
Tous les ans, à la rentrée, il est question de ces Parcours Emploi Compétences, des contrats aidés attribués aux collectivités locales afin qu’elles puissent assurer leurs missions de service publique. Le SAFPTR accuse, la Mairie de Sainte-Marie dont le quota a doublé cette année est ravie.

L’enveloppe globale des contrats aidés a été sensiblement revue à la hausse à la Réunion. Un effort de l’Etat dans ce contexte de crise sanitaire qui frappe durement les publics les plus éloignés du marché du travail. La préfecture encourage justement les collectivités et établissements publics à recruter, chez les jeunes en particulier.

19 000 contrats PEC pour cette rentrée contre 12 000 l’an passé

Pour le département de La Réunion, le quota de PEC revu à la hausse cette année. 19 000 contrats en 2021 contre 12 000 pour l'année dernière. A ce jour, un peu plus de la moitié de cette enveloppe seulement a été consommée, ce qui peut s’expliquer par le manque d’attractivité de ces contrats à durée déterminée et bien souvent en temps partiel. Autre explication avancée : les difficultés financières des collectivités. Même si les PEC sont subventionnés de 60% à 80% selon les cas, comment justifier que certaines mairies soient mieux dotées que d’autres ? Le SAFPTR n'y va pas de main morte.

Les PEC ou la manipulation des maires à des fins électorales selon le SAFPTR

"La distribution des PEC doit a priori se faire en fonction des besoins de chacune des collectivités concernées, mais en réalité" affirme le syndicat autonome de la fonction publique territoriale « c’est surtout une question de lobbying » déclare Jean-Pierre Lallemand, président du SAFPTR « c’est l’état qui décide des quotas attribués aux maires qui font pression pour en obtenir un maximum, et ils utilisent cette main d’œuvre facile pour leur propagande politique, c’est condamnable !!! » déplore-t-il. Un jeu d’influence par le biais de ces contrats précaires qui peut avoir des conséquences sur la qualité de service, notamment dans les écoles et c’est le cas à Ste Marie.

Sainte-Marie vient d’obtenir son quota de PEC : 60 dès la semaine prochaine

A Sainte-Marie, le service périscolaire devrait enfin pouvoir être assuré à partir du milieu de la semaine prochaine (1er septembre)... Il y a eu du retard, mais la mairie a pu obtenir de l'Etat 60 contrats PEC qui débuteront le 1er Septembre. Selon Nadia Wu-Tiu-Yen 7ème adjointe en charge de l’urbanisme, de la communication et des établissements recevant du public à la mairie de Sainte Marie « il s’agit d’un couac causé par la mise au jour d’un cluster dernièrement au CCAS de Sainte Marie, du coup tout a pris du retard, mais pour cette rentrée nous allons pouvoir encadrer en périscolaire 600 élèves contre 300 l’année dernière grâce à cette dotation».

Et si vous souhaitez vous renseigner sur les contrats PEC, vous pouvez vous rapprocher de Pôle Emploi.